NETTALI.COM  – La peur a changé de camp. Elle est désormais du côté de Macky Sall et de son régime.  C’est du moins la conviction d’Ousmane Sonko qui s’exprimait ce samedi lors d’une conférence de presse des leaders de Yewwi askan wi. 

Ses listes forcloses ou rejetées dans plusieurs communes du pays, Yewwi askan wi n’entend pas se laisser faire. Elle va déposer des recours au niveau des juridictions concernées. Mais des leaders comme Ousmane Sonko n’attendent pas grand-chose de cette justice. Le président de Pastef-Les Patriotes l’a dit ce samedi lors d’une conférence de presse des leaders de Yewwi askan wi. Il soutient que le régime de Macky Sall utilise les institutions de la République pour s’assurer “une victoire sans adversité” aux locales prévues le 23 janvier 2022.  Selon lui, si Macky Sall agit ainsi, c’est parce qu’il a peur.

Il voulait terroriser ses adversaires. Mais aujourd’hui, c’est lui (Macky Sall, ndlr) qui est terrorisé”, laisse entendre Ousmane Sonko. Il en veut pour preuve ce qui s’est passé à Matam. “Il disait que Matam c’est son titre foncier. Mais il a été obligé de corrompre le mandataire de l’opposition pour espérer gagner sans adversité“, dit-il. Avant d’accuser l’administration territoriale d’être à la solde de Benno Bokk Yakaar en l’aidant à écarter certaines listes dans plusieurs communes.

Ousmane Sonko n’épargne pas la Justice. “Certains magistrats doivent avoir honte. Ils sont manipulés par Macky Sall“, accuse le leader de Pastef. Il cite, pour s’en étonner, le dossier de Barthélemy Dias qui traine depuis une dizaine d’années. Selon lui, le maire de Mermoz Sacré-coeur convoqué dans l’affaire Ndiaga Diouf ne doit même répondre à la convocation. Non sans avertir : “Barthélemy Dias reste notre candidat à Dakar. Et In Sha Allah, nous gagnerons à Dakar.”