NETTALI.COM – La polémique sur le statut du chef de file de l’opposition va s’estomper, puisque, selon Mamadou Diop Decroix, la question ne sera pas tranchée avant la présidentielle de 2024.

La question liée au statut du chef de l’opposition sera tranchée après la présidentielle de 2024. Selon ce qu’en rapporte Mamadou Diop Decroix, qui fait cette révélation, « c’est pour éviter les divisions au sein de l’opposition » que cette décision a été prise, dans la cadre du dialogue politique.

« Nous avons demandé au pouvoir d’interpréter parce que c’est la majorité qui a porté cette proposition sur le statut du chef de l’opposition. Le pouvoir n’a pas tranché», dira le député, sur le plateau de la Tfm, ce dimanche

L’invité de l’émission « Face2Face » de préciser qu’il y a une grande personnalité qui demande à ce que l’on renvoie cette question, qui est devenue une vraie patate chaude. Pour preuve, Decroix, interrogé sur le profil du vrai chef de l’opposition, esquive et mentionne : « Dès lors que c’est renvoyé, il n’y a pas plus lieu d’en parler ».

Le patron de Aj s’est aussi prononcé sur la tenue des locales prévues en mars 2021. Il propose que l’on raccourcisse les délais sur certaines opérations pour pouvoir respecter ce rendez-vous, plusieurs fois renvoyé. « Même s’il doit y avoir un nouveau rapport, il ne doit pas exister un grand écart entre la nouvelle date et celle qui a été initialement retenue », préconise l’ancien ministre de la Communication, sous la présidence de Abdoulaye Wade.