NETTALI. COM- Le futur Port de Ndayane et le mémorial de Gorée ont été au menu des sujets abordés par Amadou Lamine Sall, invité du Jury du dimanche. Si pour le Mémorial le poète et écrivain  estime que c’est d’une importance capitale, il n’en est pas de même pour le Port, du moins pour le lieu choisi.

« Je ne suis pas opposé à la construction du Port de Ndayane. Je veux dire par là que je ne suis pas opposé au développement. Nous avons besoin de nous développer » ! Telle est la réponse de Amadou Lamine Sall pour dire qu’il n’est pas contre la construction du port de Ndayane mais, il plaide pour son déplacement. Car, dit-il, : « La vérité est que ce port ne doit pas être à Ndayane parce qu’il y a la douloureuse expérience du port de Bargny-Sendou mais qui n’est pas encore achevé. Des populations ont été déguerpies et, quelques kilomètres de là, on va construire un port ».

A l’en croire, ce port est monstrueux parce qu’il est énorme. Pis, les populations vont encore souffrir parce qu’il est prévu d’en exproprier sur 2000 hectares de terre. « Il y a également que, aujourd’hui, Ndayane-Touba Dialaw, c’est là où nous avons des plages à moins de 30 kilomètres de Dakar. C’est là où les baleines viennent mettre bas. C’est une zone extraordinaire qui va être détruite », redoute-t-il.

S’agissant du Mémorial de Gorée, l’invité de JDD a soutenu que c’ était d’une importance capitale. Ainsi, il a révélé que le coût de ce projet est estimé entre 40 à 50 milliards de francs CFA. Et, les 5 milliards décaissés par l’Etat du Sénégal sont sa contribution.

« Le coût globalement, il était estimé autour de 40 à 50 milliards de francs CFA. Le mémorial de Gorée ne sera pas seulement construit par l’Etat du Sénégal. L’Etat du Sénégal va participer à la réalisation du projet. Mais l’architecte qui va arriver dans quelques temps au Sénégal, va venir avec le vrai coût. Ce mémorial sera érigé sur la corniche en face de Rebeus. Les 5 milliards sont en cours et c’est avec cet argent que nous sommes pu arrivés à la finalisation des travaux. Tout est achevé. L’architecte, un Italien, devrait être au Sénégal depuis juin mais à cause du Covid-19 il n’est pas encore là », a explique M. Sall.

Estimant que rien ne peut se faire sans volonté politique, il indique : « non seulement nous allons bâtir une mémoire mais elle sera fondamentale»

Et d’ajouter : « Ce complexe de mémorial de Gorée va bouleverser le schéma architectural et urbaniste du Sénégal. C’est un projet qui est à la fois culturel, économique et architectural qui va changer le visage du Sénégal. C’est un projet qui, non seulement va être un projet de mémoire, un projet de deuil mais, c’est un projet qui va apporter des emplois. Des millions de personnes vont venir au Sénégal pour venir se recueillir. Le président de la République, lors de son dernier passage au Nations Unies, avant l’arrivée du Covid-19, a dit que le mémorial de Gorée allait enfin être réalisé ».