NETTALI.COM – Il n’y a plus de menace de scission chez les membres du Syndicat des travailleurs de la justice ( Sytjust). Le Comité d’organisation du congrès extraordinaire ( Coce) qui contestait la légalité et la légitimité du Bureau exécutif national a renoncé à son assemblée générale prévue ce samedi 6 avril à Thiès.

Maintenant la cohésion est retrouvée puisqu’après médiation de l’administrateur des greffes Me El hadj Malick Wade, la date de l’Ag est fixée aux 14, 15 et 16 juin 2019 prochains à Saly. Face à la presse ce vendredi 5 avril, Me El Ayé Boun Malick soutient que le syndicat qu’il dirige était loin d’une « implosion » et qu’il s’agissait juste de « voix discordantes. »

Pour mémoire, le 20 mars 2019, le COCE avait publié un communiqué pour contester la légitimité du Bureau exécutif national, dont le mandat de trois ans avait expiré depuis le 30 mars 2017. La fronde était venue de la cellule de base de la région de Thiès.

Par ailleurs, le syndicaliste s’est prononcé sur la future formation du futur nouveau gouvernement, en s’intéressant au profil du garde des Sceaux. Le greffier espère que celui-ci répondra davantage aux préoccupations des travailleurs de la justice.