NETTALI.COM – S. Samb a été interpellé, le 4 dernier vers les coups de 20 heures, au rond-point du Jet-d’Eau avec 17 képas d’héroïne qu’il avait cachée sous la ceinture de son pantalon. A en croire notre source, le journal Enquête, sentant les carottes cuites, il a proposé une forte somme d’argent aux limiers pour sa libération. 

Le lundi 4 octobre dernier vers les coups de 20 heures, lors d’une patrouille pédestre de sécurisation des personnes et de leurs biens dans leur secteur de compétence, à hauteur du rond-point Jet-d’Eau, les éléments de la brigade de recherches du commissariat de Grand-Dakar ont aperçu un individu aux allures suspectes. A la vue des hommes en tenue, il a voulu cacher quelque chose dans son pantalon, en vain. Selon nos informations, les limiers ont décidé de l’interpeller pour y voir plus clair dans cette affaire louche à leurs yeux.

Pour ce faire, renseignent les  interlocuteurs du journal, ils l’ont soumis à une palpation de sécurité, comme le veut les normes policières en de pareils cas. Une opération qui été fructueuse, puisqu’elle a permis de découvrir cacher sous la ceinture de son pantalon un flacon de médicaments dans lequel se trouvaient 17 petits sachets en plastique transparent contenant chacun une petite quantité d’une poudre de couleur blanchâtre. Interpellé sur la nature et la provenance du produit trouvé en sa possession, le nommé S. Samb a soutenu qu’il s’agit de 17 “Képas’’ d’héroïne et qu’il les aurait achetés auprès d’un certain “Afia’’, sans autre précision, qu’il a l’habitude de rencontrer dans un terrain sis à Liberté 6.

Pour les nécessités de l’enquête et les besoins des auditions, selon ls sources de Enquête, le mis en cause a été placé en position de garde-à-vue. Un échantillon du produit a été envoyé pour analyse au laboratoire de la Division de la Police Technique et Scientifique, avant hier mardi.

A signaler qu’au cours de sa conduite au siège du commissariat, le suspect a proposé des sommes d’argent aux éléments pour sa libération, en vain.

Au terme de sa période de garde-àvue, S. Samb, qui est né en 1969 à Dakar, et menuisier métallique, sera déféré au parquet aujourd’hui dans la matinée, sauf changement de dernières minutes. Il est poursuivi pour les délits de détention et trafic d’héroïne et tentative de corruption à des agents en pleine fonction.