NETTALI.COM – Du nouveau dans l’affaire de la saisie des munitions à Pire. La livraison du jour du quotidien Libération informe que le procureur de la République a ouvert une information judiciaire.

Cela,  pour associations de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et détention d’armes en vue de la commission d’actes terroristes. Nos confrères de préciser que le ministère public a aussi retenu la détention illégale de munitions ou d’armes et complicité de détention de munitions ou d’armes avant de requérir le placement sous mandat de contre les deux individus arrêtés.

Libération de souligner que c’est ce mercredi que les deux personnes arrêtées dans cette affaire feront face au doyen des juges d’instruction à qui le dossier a été confié. Parallèlement, une procédure distincte vise A. B. Sangaré, le militaire suspecté d’avoir dérobé les munitions.

Une cargaison de munitions de guerre a été saisie dans la nuit du 25 au 27 octobre par la brigade de gendarmerie de Pire (Thiès). Il s’agit de 4500 cartouches d’Ak47, un fusil d’assaut utilisé le plus souvent pendant les “grands conflits”.