NETTALI.COM – La bataille de Keur Massar aura lieu lors des prochaines élections locales. La raison ? Le ministre du Commerce, des Pme/Pmi, Assome Aminata Diatta a soutenu qu’elle va présenter sa candidature pour abréger la souffrance des populations.

En direction des prochaines élections législatives de janvier 2022, les candidats commencent à se signaler. C’est ainsi que le ministre du Commerce, des Pme/Pmi a fait montre de son souhait de briguer la mairie de Keur Massar. Aminata Assome Diatta, puisque c’est d’elle dont il s’agit, a donné les détails de son choix. “Je dois d’abord dire que je suis originaire de la région de Ziguinchor plus précisément du département de Bignona. Il est normal que des personnes qui m’ont suivi sur le terrain et qui connaissent mon investissement personnel pour la région et pour le département aient pensé que je pouvais présenter ma candidature partout à Ziguinchor. Par ailleurs, ce qui me lie à Keur Massar c’est que j’habite là-bas et j’y vis. Je vis au quotidien tous les problèmes auxquels les Keur massarois sont confrontés. Si je pense que je peux aider à régler le problème de la localité, il est de mon devoir de présenter ma candidature”, s’est-elle justifiée devant le Jury du dimanche.

“Ce que je pense de la coalition de l’opposition”

Sur une question de savoir est-ce que la coalition BBY pourra gagner devant la coalition Yewwi Askan wi à Ziguinchor alors qu’elle milite à Keur Massar ? Elle a rétorqué  : “Ce serait prétentieux de dire que sans Assome les autres ne pourraient pas gagner la Casamance. Je ne peux laisser le champ libre à aucun opposant. Nous avons travaillé avec les acteurs qui sont là-bas et je suis fréquente en Casamance. L’option ce n’est pas seulement d’être en Casamance pour gagner. Nous avons fait le travail qu’il fallait et Bignona c’est dans la poche”, a-t-elle dit.

Par ailleurs, précise-t-elle : “je suis engagée en politique depuis quelques années déjà et ma ligne de conduite reste la constance et le respect de certaines valeurs. Et je m’inspire beaucoup du président Macky Sall. J’essaye de copier son attitude sur les valeurs qu’il incarne (…). Nous aimons gagner mais gagner à la loyale. Il faut terrasser un adversaire bien debout qu’un adversaire couché déjà. Ça ne te donne pas une victoire valorisante. Aujourd’hui qu’ils ont créé leur coalition, on va les broyer et ça sera beaucoup plus valorisant pour nous de la coalition BBY“.