NETTALI.COM- 2 ans dont 2 mois de prison ferme, c’est la peine prononcée, hier jeudi, contre Thierno Amadou Diallo. Ce dernier, célèbre pour avoir filmé le rappeur Kilifeu dans l’affaire du trafic de visa, a été arrêté pour vol en réunion.

Sale temps pou Thierno Amadou Diallo,  l’homme qui a filmé Kilifeu de Y en a marre à son insu pour le mouiller dans une affaire de trafic de visa. Ce jeudi, il a été condamné par le juge des flagrants délits de Dakar à 2 ans dont 2 mois ferme pour vol en réunion.

Thierno Amadou Diallo est accusé d’avoir participé au cambriolage du domicile  de l’homme d’affaires Elimane Lam, aux Almadies. Cambriolage au cours duquel il  aurait emporté des bijoux de valeur et une forte somme d’argent. Malheureusement, le mis en cause a été arrêté par les vigiles au moment où il tentait d’escalader le mur.

Face aux enquêteurs, Thierno Amadou Diallo parle de complot et conteste les faits. Cela, malgré le fait que de l’argent ait été retrouvé par devers lui. A l’en croire ce fric lui appartient. « Je devais le verser à un ami pour qu’il me trouve 3 visas », a-t-il dit. Placé sous mandat de dépôt pour vol en réunion, il a maintenu sa position.

Bandage à la tête, il soutient qu’il a été assommé.  Il confie que c’est lorsqu’il a retrouvé ses esprits qu’il a appris qu’on lui reproche les faits pour lesquels il comparaît. « Je ne suis pas un voleur. J’avais 2 millions de francs CFA dans ma poche.  Je me suis rendu aux Almadies pour rencontrer l’individu qui devait  me donner les passeports. Je dois voyager avec mon épouse, mon enfant et notre femme de ménage. J’ai été piégé », a-t-il dit pour tenter de se tirer d’affaire.

Il faut dire que la partie civile s’est désistée parce qu’ayant récupéré ses biens.

Le parquetier a requis l’application de la loi. « Mon client a été victime de tentative d’assassinat. La partie civile a écrit une lettre de désistement non pas pour pardonner, mais pour éviter d’être manipulé », a dit Me El Hadj Diouf qui a plaidé pour la relaxe.

Mais, Thierno Amadou Diallo a été reconnu coupable et condamné.