NETTALI.COM –  Le président de la République est revenu sur la nécessité de redoubler de vigilance pour barrer la route au coronavirus. Sur la campagne de vaccination en cours, il a informé que le seul vaccin acheté à ce jour par le Sénégal est le Sinopharm, dont le premier lot a été acquis par don. Pour l’AstraZeneca, c’est dans le cadre de l’initiative Covax.

 

C’ est dans la sobriété et la mesure que la deuxième phase du Parc industriel de Diamniadio a été lancée, hier, par le président de la République. Content que ses directives aient été scrupuleusement respectées par le ministre en charge de l’Industrie, Moustapha Diop, et ses services, Macky Sall déclare : “Je voudrais d’abord remercier le ministre Moustapha Diop pour avoir respecté à la lettre la directive de ne pas organiser de cérémonies populaires… C’est l’occasion pour moi de m’adresser à la population sénégalaise, pour attirer son attention sur le fait que la maladie est encore présente parmi nous, comme elle l’est partout ailleurs dans le monde. Il faut donc continuer à respecter les gestes barrières, c’est-à-dire notamment le port obligatoire du masque, le lavage des mains, la distanciation physique.’’

Dans la même veine, le président de la République a fait un vibrant plaidoyer en faveur de la vaccination. Rappelant les efforts faits par le Sénégal pour, non seulement bénéficier de dons de vaccins de la part des partenaires comme la Chine et l’Initiative Covax, mais aussi d’acquérir des vaccins. “Pour l’instant, argue le président, Sinopharm est le seul vaccin que nous achetons. Ce n’est pas parce que nous ne voulons pas des autres vaccins, mais c’est le seul qui est disponible et je voudrais vous en remercier. J’invite donc les populations à se vacciner, car la vaccination reste l’un des moyens de prévention les plus sûrs. En dehors des mesures barrières. Donc, Moustapha, c’est pourquoi je te remercie. Je sais que c’est le cœur meurtri que tu as dû annuler la grande mobilisation qui était prévue. Mais la santé des populations vaut ce sacrifice et il en sera ainsi tant que nous serons dans cette nouvelle poussée épidémique.’’

(Avec Enquête)