NETTALI.COM-Attraits à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, Abdoulaye Diallo et Mandio Dramé risquent une peine  de 2 ans dont 6 mois ferme pour acte contre nature. Ils sont accusés d’avoir entretenu des relations sexuelles à la plage dite Dent de la mer.

Abdoulaye Diallo et Mandio Dramé s’encanaillaient-ils sur la plage ? Dans tous les cas, le couple, a été,  selon les éléments de la Sûreté urbaine de Dakar ont procédé à l’arrestation des deux individus de sexe masculin qui entretenaient des relations sexuelles à la plage dite Dent de la mer. Ce jour-là, vers 22 h, les policiers déclarent avoir surpris le commerçant Abdoulaye Diallo et le ressortissant français Mandio Dramé en pleins ébats sexuels.

D’après les flics, lorsqu’ils leur ont pointé leurs torches, Abdoulaye Diallo a subitement pris la fuite vers la mer, tandis que Mandio Dramé a pris la direction du centre Imodsen, là où ils avaient garé leur véhicule. Ils ont appelé les autres éléments qui étaient en retrait pour qu’ils les interceptent. Pourchassé, Abdoulaye, qui avait pris la direction de  la mer, n’a pas eu d’échappatoire. Il a ainsi été interpellé par les agents qui lui ont laissé le temps de se nettoyer l’anus avec l’eau de la mer. Une fois sa toilette terminée, ils l’ont ramené à l’endroit où ils entretenaient des relations sexuelles. Les limiers ont découvert une dizaine de préservatifs dont deux fraîchement utilisés et qui contenaient du sperme ; deux bouteilles contenant un produit lubrifiant ; un carton servant de couchette et des mouchoirs à jeter.

Entendus, ils ont tous les deux contesté les faits et soutiennent qu’ils ne se connaissent pas. Mandio a déclaré qu’il est venu au Sénégal, uniquement pour régler les papiers de son épouse et ceux de son enfant qui doivent le rejoindre en France. Selon lui, il s’est rendu à la plage pour prendre des bains mystiques, car étant malade. Quant à Abdoulaye Diallo, il a soutenu qu’il s’est rendu à la plage pour y faire du sport. D’après lui, quand il a fini ses activités physiques, il a eu envie de faire un besoin naturel. Ainsi, a-t-il raconté, après s’être soulagé, il est entré dans l’eau pour se nettoyer.

A la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, hier, les deux hommes ont réitéré leurs déclarations. Poursuivis pour acte contrenature, ils ont tous les deux nié les faits.

Malgré leurs dénégations, la représentante du ministère public, pour qui les faits sont constants, a requis 2 ans d’emprisonnement dont 6 mois ferme contre Mandio Dramé et Abdoulaye Diallo. De l’avis des avocats de la défense, rien n’atteste la culpabilité des prévenus dans cette affaire. Ainsi, ils ont sollicité leur relaxe.

L’affaire mise en délibéré, le tribunal rendra sa décision le 13 juillet.