NETTALI.COM – Clédor Sène a fait une révélation de taille, ce soir,  à l’émission « Ndoumbélane » sur SEN TV. A la Division des investigations criminelles, dit-il, on lui a demandé s’il compte « sonner l’insurrection », si jamais Macky Sall opte pour un 3e mandat.

Clédor Sène risque de relancer la polémique sur une 3e candidature de l’actuel président de la République. Revenant sur son audition à la Division des investigations criminelles, il révèle qu’on lui a posé une question sur des propos qu’il aurait tenus, afférente à cette question. « Ils m’ont demandé si j’ai bien dit que je vais sonner l’insurrection, si le président opte pour un 3e mandat », affirme Clédor Sène, qui rappelle que c’est consigné sur le Procès-verbal d’audition à la DIC. « Je n’ose pas engager la responsabilité de la DIC sur la base de mensonges. Je leur ai fourni une réponse, mais pour des raisons liées à la situation d’apaisement, je compte garder cette réponse pour moi », souligne-t-il ; non sans mentionner qu’il ne voit pas l’opportunité de cette question, portée au cours des enquêtes préliminaires.

« Cela veut dire que la question du 3e mandat est prise très au sérieux en haut lieu », déduit Clédor. Il relie cette hypothèse aux propos qu’il prête à Yankhoba Diatara de Rewmi.  « Notre compagnonnage avec Macky Sall va jusqu’à 2025 », aurait déclaré le numéro 2 de Idrissa Seck, selon M. Sène.

« Si tel est le cas, la DIC a failli à sa mission », a répondu Mamadou Goumbala de Rewmi, qui doute cependant de la véracité des allégations de Clédor Sène.