NETTALI.COM – Les élections territoriales se teindront au plus tard le 31 janvier 2022. L’annonce a été faite par le ministre de l’Intérieur Antoine Diome. C’était en marge de l’examen du projet de loi N°5/2021 portant report des élections territoriales et prorogation du mandat des conseillers départementaux et municipaux qui a été voté par l’assemblée nationale.

Sortant de l’Assemblée nationale ce vendredi, le ministre de l’Intérieur a annoncé qu’à la faveur de l’amendement qui a été introduit ce jour, la date limite du 31 janvier 2022 est retenue pour les élections territoriales. Selon Antoine Félix Diome, entre temps les acteurs vont poursuivre les discussions. Cela, dans l’attente du décret qui fixera la date effective retenue pour ces élections plusieurs fois reportées.

Diome a précisé que des demandes ont été formulées auprès de la commission politique du dialogue nationale pour auditer le fichier et évaluer le processus électoral.

« Toutes les parties prenantes étaient d’accord sur la question. Entre temps il y a eu la pandémie qui a affecté les travaux », dira le premier flic du pays ; non sans annoncer que lesdits travaux ont été repris par les acteurs pour définir les modalités pratiques devant permettre de fixer une nouvelle date. « L’audit a effectivement débuté le 1er février passé. Pour l’évaluation du processus électoral, il a démarré ce matin»,  précise le ministre, qui rappelle que des experts ont été recrutés.

Pour mémoire, Antoine Diome a tenu ces propos ce vendredi en marge de l’examen du projet de loi N°5/2021 portant report des élections territoriales et prorogation du mandat des conseillers départementaux et municipaux qui a été voté par l’assemblée nationale.