NETTALI.COM – Le Magal 2020 s’est déroulé dans de bonnes conditions de sécurité et de santé malgré le contexte de Covid-19. C’est en tout cas ce que soutient l’Unité d’alerte et de prévention épidémiologique mise en place par le khalife avant le Magal. L’Uape soutient qu’un seul cas positif a été déclaré par les services du ministère de la santé et de l’Action sociale lors de la levée des dispositifs de surveillance et de prise en charge.

 

Dans un communiqué, l’Unité d’alerte et de prévention épidémiologique (Uape), mise en place par le khalife général des mourides pour assurer un bon déroulement du Magal dans un contexte marqué par la pandémie de Covid–19, soutient avoir travaillé en étroite collaboration avec le comité d’organisation dirigé par Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké. Ce, suivant «un plan articulé autour de la réduction du risque de contamination dans les lieux saints (mosquées, mausolées), l’identification et l’orientation des personnes Covid suspectes, la rupture des barrières de résistance face aux bons comportement, la contribution à la continuité des autres prestations de santé, l’assistance aux populations des quartiers périphériques, la protection des chefs religieux, point de convergence des pèlerins et les séances de prières généralisées pour endiguer la Covid-19 et les autres fléaux».

«Dans la mise en œuvre, il a été remarqué que l’accès à tous les lieux saints était assujetti au respect strict du port de masques, de la distanciation physique avec le marquage au sol et quelques fois de la désinfection dans les cabines préposées avec du gel hydroalcoolique pour les mains ou parfois le lavage des mains. L’unité d’alerte et de prévention épidémiologique et le Dahira Moukhadimatoul Khidma ont conjugué leurs efforts pour contrôler les flux de personnes et s’assurer de l’observance des gestes barrières. Dans la même veine, la quasi-totalité des résidences de dignitaires mourides faisait appliquer les dispositions idoines pour le respect des règles d’hygiène et de gestes barrières avec le soutien des chambellans», lit-on dans le communiqué rendu public ce jeudi. Et la même source d’ajouter : «Sur le plan de la rupture des barrières de résistance, le ndiguel du khalife général Serigne Mountakha a facilité le travail des acteurs de sensibilisation. Des réseaux communautaires comme le Revocap, l’association des relais communautaires et beaucoup d’autres structures se sont mobilisées pour une sensibilisation de masse et une communication pour un changement de comportements dans le contexte de Covid.»

Au résultat, les responsables de l’Unité d’alerte ne cachent pas leur satisfaction. Puisque, soulignent-ils dans un communiqué, «sur tous les tests de Covid réalisés pendant la période allant du 5 au 7octobre 2020 à Touba, deux étaient revenus positifs même si quelques rares cas de refus pour prélèvement ont été signalés et documentés pour assurer le traçage et éventuellement le suivi.» «En substance, précise-t-on, le Magal s’est déroulé dans des conditions satisfaisantes de sécurité et de santé, en dépit du contexte de Covid, avec un seul cas déclaré positif par les services du ministère de la Santé et de l’Action sociale lors de la levée des dispositifs de surveillance et de prise en charge le 7 octobre à 10 heures