NETTALI.COM – Les deux militaires qui avaient braqué une agence multiservices Wafacash sise au Nord Foire ont fait l’objet d’un second retour de parquet ce lundi. Le juge d’instruction en charge de leur dossier, attend l’ordre de poursuite.

Les deux soldats appartenant aux membres de soutien de l’armée de l’air ont été déférés au parquet vendredi dernier pour associations de malfaiteurs, vol en réunion avec usage d’arme et de véhicule. Mais il se trouve qu’ils sont poursuivis pour une troisième infraction qui ne relève du droit commun. Il s’agit du vol d’arme au préjudice de l’armée puisque les suspects sont toujours en activité.

Par conséquent, le juge a besoin d’ordre de poursuite pour pouvoir les inculper. Lamine Sagna et Abdoulaye Dia passent encore la nuit au commissariat central de Dakar.

Pour rappel, les deux hommes en tenue ont été arrêtés par des éléments de la brigade de la Foire, le mercredi 27 mars 2019 aux environs de 16 h. Ils venaient de s’introduire dans l’agence citée supra. Après avoir tenu en respect les occupants et le vigile, les militaires se sont emparés d’un sac d’argent, avant de tenter de prendre la fuite. Mais les deux malfrats n’ont pas pu aller loin car des témoins avaient averti les gendarmes de la brigade de la Foire dont les locaux se trouvent dans la même circonscription que l’agence. Ainsi, les pandores ont réussi à interpeller les deux braqueurs pour les acheminer dans leurs locaux.

Selon la Direction des relations publiques des armées ( Dirpa) Lamine Sagna n’en est pas à son coup d’essai. Il est en procédure de radiation « pour faute contre l’honneur. » Selon le Colonel Alioune Ndiaye, le soldat a tenté, en février dernier, un vol dans un poste de douane et a été neutralisé par des militaires du poste de Mpack. Ce forfait lui a valu une sanction disciplinaire. Cette fois-ci c’est une sanction pénale qui le guette, avec à la clé, un séjour carcéral.