NETTALI.COM – Le manque d’eau qui frappe la ville de Touba, n’épargne pas les cimetières de Bakhiya. Selon plusieurs sources, des dépouilles attendent encore d’être inhumées, faute d’eau pour le bain mortuaire.

Plusieurs quartiers de la cité religieuse de Touba sont sans eau à quelques heures du Magal. Une situation qui n’épargne pas les cimetières de Bakhiya. Selon des sources de Walf Fm et Tv qui l’annoncent dans son journal de 18 heures 45, le manque d’eau a fini par toucher ce lieu où sont enterrés quotidiennement de nombreuses dépouilles venant des différentes parties du pays voire de l’étranger. Des corps attendent encore d’être inhumés. Mais la difficulté est liée au manque d’eau pour le bain mortuaire. Ce qui a poussé les responsables des cimetières à lancer un appel à l’aide.

Il faut signaler que l’eau est devenue un sérieux casse-tête dans la capitale du mouridisme. Cette situation est vécue chaque année par les populations et les fidèles venus prendre part au Magal. Mais elle s’est aggravée cette année, créant une vive polémique entre l’organisation “Touba ca kanam” et le directeur général de l’Office des forages ruraux (Ofor). Ce dernier accuse “Touba ca kanam” d’avoir endommagé des conduites d’eau dans le cadre de ses travaux d’assainissement. Ce qui aurait abouti à l’arrêt de plusieurs forages. Mais l’organisation a formellement démenti cette version. Elle a même menacé de porter plainte.