NETTALI.COM – Initiateur d’une plainte contre le ministre Mansour Faye, le parti FDS (Forces démocratiques du Sénégal/Guelwaars) enfonce le beau-frère du chef de l’Etat, qui dit qu’il ne répondra pas à l’OFNAC pour s’expliquer sur sa gestion des 69 milliards F Cfa alloués à la Force-Covid 19.

Le parti FDS (Forces démocratiques du Sénégal/Guelwaars) a réagi aux propos du ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale.

Mansour Faye a, en effet, indiqué sur les ondes de la RFM qu’il ne répondrait pas à l’Ofnac, en cas de convocation, suite aux plaintes contre sa personne et relatives à la gestion de la distribution de l’aide alimentaire. Une déclaration jugée “scandaleuse et teintée d’arrogance’’ par le Dr Babacar Diop et ses partisans, dans un communiqué.

Pour eux, les preuves accablantes fournies par le leader de FDS/Guelwaars et les autres plaignants déjà auditionnés par l’Ofnac, ne laissent aucune place au doute sur la gestion nébuleuse du ministre. “Mansour Faye et son cercle d’amis politico-affairistes sont auteurs de graves actes délictuels dans l’octroi des marchés, le convoyage et la distribution de l’aide alimentaire destinée aux populations vulnérables. C’est parce qu’il sait pertinemment que l’étau commence à se resserrer autour de lui que Mansour Faye cherche à mettre la pression sur l’Ofnac, pour ne pas avoir à rendre compte’’, rapporte le document.

Dans son communiqué, le FDS n’a pas manqué de revenir sur l’article 3 de la loi n°2012-30 portant création de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption. Partant de là, le parti de Babacar Diop affirme que l’Ofnac est habilité à analyser et mettre à la disposition des autorités judiciaires chargées des poursuites les informations relatives à la détection et à la répression des faits de corruption, de fraude et de pratiques assimilées commis par toute personne exerçant une fonction publique ou privée. “Il est donc clair que l’Ofnac peut valablement et légalement convoquer et entendre le ministre Mansour Faye qui exerce bien une fonction publique, sauf s’il existe une immunité que confère l’appartenance à la dynastie Faye-Sall’’, poursuit le communiqué. D’après le parti FDS, depuis 2012, Aliou Sall et Mansour Faye “tels des enfants gâtés’’, s’acharnent sur les ressources publiques, en toute impunité, sous la bénédiction de Macky Sall.