NETTALI.COM  – En déclarant que les Peuls doivent prendre des machettes pour défendre un éventuel troisième mandat de Macky Sall, le député Aliou Dembourou Sow de l’Apr s’est installé au centre des critiques. Le mouvement Frapp a même décidé de déposer une plainte pour “incitation au crime de masse”. 

Député et président du Conseil départemental de Ranérou, Aliou Dembourou Sow de l’Alliance pour la république (Apr) était pratiquement inconnu du grand public. Mais il est depuis quelques jours au centre de l’actualité. Et de quelle manière! Dans une vidéo largement partagée dans les réseaux sociaux, il appelle ses parents peuls à prendre, au besoin, les machettes pour défendre un éventuel troisième mandat de Macky Sall. Une déclaration d’une extrême gravité selon certains citoyens qui réclament sa démission de l’Assemblée nationale. Mais le mouvement Frapp va plus loin. Guy Marius Sagna et compagnie veulent des poursuites contre celui qu’ils accusent d'”incitation au crime de masse“.

Le Frapp déposera, lundi 12 octobre à 10h, une plainte contre le député Apr du Ranérou-Ferlo Aliou Dembourou Sow devant le procureur de la république“, lit-on dans un communiqué dudit mouvement. La même source ajoute que “l’objet de la plainte est une dénonciation d’incitation à un crime de masse faite par Aliou Dembourou Sow. Les graves propos de ce député sont pour le Frapp constitutifs : du crime de masse, du crime contre l’humanité, des attaques ciblées contre des populations bien déterminées, de l’atteinte à l’ordre public, de l’atteinte à la sûreté de l’État et à la sécurité publique, de l’atteinte à la paix civile“. De l’avis de Guy Marius Sagna et compagnie, le Sénégal ne peut pas juger sur son sol Hissene Habré pour des histoires de crime de masse et permettre que sur son territoire, un Sénégalais tienne des discours ethnicistes, haineux. Et de rappeler : “Adja Astou Cissé de la 7Tv avait été convoquée pour beaucoup moins que cela.” “Le Frapp ne cautionnera pas un deux poids deux mesures au Sénégal et ne fermera pas les yeux devant un appel à un génocide juste pour la réalisation du funeste projet anti démocratique, illégal et illégitime du 3e mandat du président Macky Sall“, avertit le communiqué du secrétariat exécutif national du Frapp.