NETTALI.COM – Certains responsables de l’Alliance pour la République n’en ont cure des directives du chef de l’Etat concernant la lutte contre le coronavirus. Ils sont même les premiers à les fouler aux pieds. La preuve par Diourbel où le directeur général de l’ONFP, pour le lancement d’une formation, a réuni dans une salle une centaine de jeunes et de femmes sans masque, alors que la région est la troisième localité la plus touchée au Sénégal par la pathologie.

“Vous ne pouvez pas vous permettre de réunir dans un endroit fermé sans pour autant respecter les mesures barrières. C’est comme si vous faisiez du je-m’en-foutisme en foulant aux pieds les mesures édictées par les autorités médicales, notamment le port du masque. En tant que jeunes, certains d’entre vous, au lieu de porter le masque, le tiennent par la main. Cette maladie progresse dans la région où on dénombre plus de 700 cas et près de 50 morts.  Donc, il est impératif, à votre niveau, de tout faire pour ne pas exposer les personnes âgées’’. Ainsi s’est exprimé l’adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives. Babacar Moundor Ngom présidait la cérémonie de lancement des “Navétanes de la formation’’ financés par l’ONFP. Cette manifestation, qui s’est tenue dans l’enceinte du lycée technique Cheikh Ahmadou Bamba, était un prétexte pour le directeur général de l’ONFP, de battre un rappel des troupes de ses militants et sympathisants. Et Souleymane Soumaré s’en est allé avec des promesses de financement et d’insertion de jeunes.

Ces “Navétanes de la formation’’ ont permis de regrouper pendant deux semaines 160 jeunes pour les initier aux métiers d’installation électrique et maintenance, bâtiments et travaux publics (BTP) avec un budget de 35 millions FCFA. “’’Dans le contexte de la crise sanitaire, beaucoup d’initiatives ont été impactées.

Les activités sportives et culturelles des navétanes en font partie. Celles-ci rythmaient les vacances en mobilisant beaucoup de jeunes. En partenariat avec l’Odcav de Diourbel qui est composée de 247 ASC réparties en 11 zones, l’ONFP accompagne les navétanes de la formation’ au profit de 400 jeunes de la région dont ce premier groupe de 160 participants’’, informe le Dr Souleymane Soumaré. Au-delà de la formation, l’ONFP, dans sa stratégie de lutte contre les emplois précaires, compte délivrer à ces jeunes des titres de qualification professionnelle pour leur permettre d’avoir des contrats avec des salaires encadrés par la Convention collective des BTP pour les futurs électriciens bâtiment et celle collective fédérale des BTP pour les futurs topographes.

Après Diourbel, les Odcav de Bambey et de Mbacké bénéficieront des sessions de formation dans les volets d’embouche bovine et d’aviculture, de coupe et couture, de transformation de fruits et légumes et de céréales locales, de la saponification, de la teinture, du micro jardinage et de la pâtisserie.

ENQUETE