NETTALI.COM – Deux suspects dans le braquage du magasin tenu par un ressortissant chinois ont été remis, hier, entre les mains du parquet. Le chef de la bande, un ancien flic, ancien enfant gâté, flambeur de surcroit, a été radié au mois de mai, pour une affaire de vol.

Les deux suspects arrêtés dans l’affaire du braquage d’un magasin sis aux allées du Centenaire, ont été déférés, hier, au parquet. Selon nos informations, les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (Dic) leur reprochent les délits d’association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec usage d’arme et de locomotion.

En effet, dans la nuit du 21 juillet 2020, vers 22 h, six braqueurs ont fait irruption dans un magasin tenu par un ressortissant chinois. Les bandits, au nombre de 6, ont tenu en respect le patron et ses employés, avant d’emporter la somme de 70 millions F CFA, des téléphones portables IPhone, Xmax et des Power Bank.

Par la suite, deux des bandits ont été arrêtés dont le présumé chef de la bande qui est un ancien flic. Selon nos informations, il est connu des archives judiciaires, puisque c’est la deuxième fois qu’il fait l’objet d’une arrestation. Au mois de mai dernier, en compagnie de complices, ils avaient brisé les vitres d’un véhicule, avant d’emporter tous les objets qui se trouvaient à l’intérieur dont un sac contenant beaucoup d’argent. Interpellé, il avait été déféré au parquet par les limiers du commissariat de police de Grand-Yoff. Après avoir purgé sa peine, il ne s’est pas amendé.

D’ailleurs, c’est à la suite de ce vol qu’il a été radié de la police, poursuivent nos sources. Nos renseignements confient qu’il était encore élève à l’Ecole nationale de police et de la formation permanente pour devenir agent de police. Avant cela, il avait fait l’armée et a été auxiliaire de gendarme, avant de réussir au concours de la police. Selon nos interlocuteurs, si le vol a réussi, c’est parce qu’il a été bien planifié, avec l’aide d’un certain M. Cissokho, ex-employé des Chinois.

Ainsi, la nuit du braquage, M. Gassama, le policier radié, a prétexté un contrôle de police et présenté sa carte professionnelle pour se faire ouvrir la porte du magasin. Aussitôt, les autres membres du gang, en embuscade, se sont introduits dans le local, tenant en respect les employés avec un pistolet.

D’après toujours nos informations, lors de son face-à-face avec les enquêteurs de la Dic, il a reconnu les faits qu’on lui reproche, prétextant qu’il avait besoin d’argent. Et qu’après le partage du butin, chacun s’est retrouvé avec 8 millions F CFA. Le reste a été partagé selon les risques liés à l’opération. Il ressort aussi de l’enquête que le chef du gang aime la belle la vie. Il fut un enfant gâté qui était le chouchou de sa mère. Cette dernière, confie-t-on, n’hésitait pas à se disputer avec ses oncles, quand ils tentaient de corriger leur neveu. Toujours est-il que ses quatre autres complices, formellement identifiés, font l’objet d’intenses recherches de la part des hommes du commissaire Aliou Ba, boss de la Dic. Leur arrestation est juste une question d’heures, soutiennent nos interlocuteurs.

ENQUETE