NETTALI.COM – L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) retourne sur ses pas. Après l’épisode de mars 2016, elle a envoyé, ce 30 décembre, une injonction de payer au groupe Wal Fadjiri. Elle lui réclame plus de 168 millions de francs.

 

C’est le 22 décembre dernier que l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Arpt) a envoyé à la direction générale du groupe Wal Fadjiri un “commandement de payer” des factures dont le montant est estimé à 168.740.248 francs Cfa. Un commandement qui, selon l’agent comptable de l’Artp, est resté sans suite. Et ce mercredi, l’Autorité de régulation a décidé de poser un autre acte. C’est une “injonction de payer” qui est envoyée au groupe de presse. Et l’Artp ne se limite pas à ça. “Je vous invite à procéder au règlement de vos factures d’ici au 31 décembre 2020. A défaut, nous serons dans l’obligation d’user de tous les moyens légaux à notre disposition dans le cas d’espèce”, a averti Couro Coumba Diallo, agent comptable de l’Artp.

Pour la direction du groupe Wal fadjiri, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une tentative d’intimidation. Selon elle, cette facturation ne repose sur rien.

Pour rappel, l’Artp réclame au groupe D-media 1,186 milliard de francs Cfa. Ce que le groupe de presse de Bougane Gueye Dany a vigoureusement contesté.