NETTALI.COM  – Le gouvernement du Sénégal dit-il toute la vérité sur la pandémie de Covid-19 ? Il n’y a pas que le khalife général des tidianes pour penser le contraire. De plus en plus de citoyens sont convaincus que la réalité des dégâts du coronavirus dépasse de loin les chiffres annoncés.

Depuis l’apparition des premiers cas de Covid-19 au Sénégal, au mois de mars dernier, le ministère de la Santé et de l’Action sociale a habitué les Sénégalais à un bilan quotidien de la pandémie. Ainsi, chaque matin, un point complet est fait sur le nombre de nouvelles contaminations, sur les cas communautaires, les cas contacts, les décès, les cas graves… Une forme de communication saluée à l’époque par la majorité des Sénégalais. Mais très vite, le doute va s’installer. Pour certains, à force de vouloir faire dans la transparence à tout prix, les services du ministère de la Santé ont fini par en faire trop. Ils ne croient même plus aux chiffres avancés. Débute alors une forme de défiance à l’endroit de l’autorité de l’Etat. Ainsi, afin d’éviter une révolte, le président de la République décide d’assouplir les restrictions. Mais comme on pouvait s’y attendre, cet assouplissement entraîne un relâchement surtout chez les jeunes. Alors les nouveaux cas explosent. Et le nombre de décès ne cesse d’augmenter.

Malgré tout, le chef de l’Etat et son ministre de la Santé continuent de se glorifier. Selon eux, la situation est maîtrisée. Sauf qu’ils ont de plus en plus du mal à convaincre leurs concitoyens. Ceux qui pensaient que le ministère de la Santé exagère la situation sont subitement convaincus qu’on leur cache des choses et que la réalité est beaucoup plus grave que ce que disent les chiffres quotidiennement égrenés à la télé. Que cache alors le gouvernement ?

Serigne Babacar Sy Mansour est catégorique. Le khalife de Tivaouane dit à qui veut l’entendre que le gouvernement ne dit pas la vérité aux populations. “Il faut dire la vérité aux populations“, a encore dit le guide religieux ce lundi à la levée du corps de Mansour Kama. Et il s’agit là de sa troisième sortie du genre. En effet, le 27 juin dernier, Serigne Babacar Sy Mansour apostrophe le ministre de la Santé. A Abdoulaye Diouf Sarr, il lance : “Monsieur  le ministre, l’Etat doit dire aux Sénégalais qu’il n’y a pas de remède ; il faut se préserver ou mourir. Ce qu’on a noté avec le déconfinement n’est qu’une démission alors qu’un responsable ne démissionne pas face à un drame de son peuple.” Avant de remettre ça quelques jours plus tard devant le président de la République. “Il faut dire la vérité aux populations, le virus est toujours là avec tous les risques liés à sa présence“, dit le marabout au chef de l’Etat venu lui présenter ses condoléances à l’occasion du rappel à Dieu de son porte-parole, Serigne Pape Malick Sy.

Quelle vérité le gouvernement doit-il dire aux Sénégalais? Le nombre de morts du Covid-19 dépasse-t-il les chiffres annoncés ? Toutes les personnalités décédées ces derniers jours sont-elles mortes du Covid-19 ? Quel est nombre exact des personnes touchées? Le Sénégal a-t-il atteint ou dépassé le pic? Autant de questions auxquelles le ministère de la Santé semble incapable d’apporter des réponses. Pourtant, le gouvernement a intérêt à aller vite et montrer plus de fermeture s’il veut arrêter ce décompte macabre qui hante le sommeil des populations.