NETTALI.COM – Designer textile avec plus de 40 ans d’expérience, Amadou Lamine Mbodji, a fait 33 ans à la Sotiba avant d’être au cœur de la création de la Costex. Dans un entretien accordé au journal «EnQuête», il dénonce la mauvaise politique industrielle qui a mis à terre les entreprises textiles notamment Sotiba.

«Quand une usine qui fait un milliard de chiffre d’affaires par jour tombe en faillite en l’espace de six mois, ça veut dire qu’il y a quelque chose de louche. On a voulu freiner toutes les usines en Afrique et faire venir les indiens et les chinois qui prennent notre place. Ils produisent chez eux nous apportent leurs marchandises ici. Ils sont en train de verser leurs produits partout en Afrique», a alerté Amadou Lamine Mbodji. Avant d’ajouter : «Ils sont en train de s’enrichir au moment où nous dormons».

Poursuivant son argumentaire, le technicien indique qu’on n’a pas une bonne politique industrielle pour protéger les entreprises. Il y a, selon M. Mbodji, des patrons qui ne voulaient pas que ça marche ou des gens qui sont plus forts que les patrons et qui demandent la fermeture des usines. «Les Indiens ou les Chinois viennent leur injecter des milliards. C’est comme ça que cela se passe dans beaucoup de pays», dit-il.

A son avis, pour relancer les industries textiles, il faut avoir un bon Sénégalais qui veut que le Sénégal retrouve une partie de son industrie.