NETTALI. COM – Déclaré coupable dans l’affaire du faux monnayage, Thione Seck ne va plus chercher à être lavé par la justice puisqu’il a décidé de se désister de son pourvoi devant la Cour suprême.

Thione Seck met fin à la bataille judiciaire dans l’affaire de faux monnayage. Le père de Waly Ballago Seck n’entend plus contester la décision de la Cour d’appel de Dakar qui l’a déclaré coupable, lui et son acolyte malien Alaye Djité.

D’après, Me Abdou Dialy Kane, un de ses  avocats, le chanteur a pris la décision de ne plus se pourvoir en cassation.

Relaxés en première instance pour vice de procédure, Thione Seck et Alaye Djité sont reconnus coupables par la Cour d’appel de Dakar, dans l’affaire de faux monnayage. Dans sa décision rendue le lundi 22 juin, le juge d’appel a relaxé les prévenus des délits de blanchiment de capitaux et de tentative d’escroquerie.

Ils ont cependant été déclarés coupables d’association de malfaiteurs et de tentative de mise en circulation, de détention et de réception de signes monétaires falsifiés.

Pour le délit association de malfaiteurs, le chanteur et son co-prévenu ont écopé de 8 mois de prison ferme. Pour celui de tentative de mise en circulation, de détention et de réception de signes monétaires falsifiés, le père de Waly Seck a été condamné à 3 ans dont 8 mois ferme. Il lui est infligé une amende de 5 millions F CFA et une interdiction de toute activité bancaire pour une durée d’un an.  La Cour a aussi ordonné la restitution des 32 millions F Cfa saisis chez Thione Seck. Suivant donc le principe de confusion des peines, c’est la peine maximale qui est appliquée à Thione et Alaye Djité. ce qui veut dire que Thione qui a déjà effectué 8 mois en détention préventive, ne retournera pas en prison, sa peine de 8 mois ferme étant largement couverte.

Quant à Alaye Djité, il a écopé de 5 ans ferme assortis d’un mandat d’arrêt et d’une amende de 1 milliard 588 millions F Cfa. Il est également  interdit de séjour au Sénégal pour 10 ans.

La Cour a aussi ordonné la confiscation de tous les objets en rapport avec la commission des faits.

A noter que la Bceao a été déboutée de sa constitution de partie civile.

Thione Seck qui n’était pas d’accord avec la décision envisageait de se rendre devant le juge suprême.