NETTALI.COM  – L’autopsie a parlé et on en sait davantage sur la mort du jeune Habiboulah Camara, pensionnaire d’un internat islamique à Louga. Et c’est sur la base des résultats de l’autopsie que le maître du défunt a été déféré au parquet ce jeudi.

Habiboulah Camara dit Camou. C’est le nom du jeune garçon décédé à Louga dans des conditions mystérieuses. Il était pensionnaire d’un internat situé au quartier Thiokhna dans la commune de Louga. Surpris par ce décès brutal, la famille du défunt attendait les résultats de l’autopsie. Et ils sont tombés ce jeudi. Le certificat de genre de mort tend plutôt à disqualifier la thèse de la mort naturelle. L’autopsie révèle en effet une mort par “traumatisme crânien par coups et blessures, traumatisme encéphalique sans fracture crânien avec hémorragie sous-durale Pareto- occipitale gauche par un objet contondant”.

C’est sur cette base que le nommé Abdou Latif Cissé, maître coranique à l’internat du jeune Habiboulah Camara dit Camou a été déféré au parquet. Il est poursuivi pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Le mis en cause s’était, lui-même, rendu à la police pour se faire arrêter.