NETTALI.COM  – Après le Mouvement des élèves et étudiants républicains (Meer) qui dénonce des “cellules dormantes” à l’Apr, c’est Mame Mbaye Niang qui monte au créneau. Le chef de cabinet de Macky Sall promet que les traîtres seront démasqués.

Mame Mbaye Niang n’en doute point. Selon lui, “il y a un traître à l’Alliance pour la république (Apr). Invité ce lundi de l’émission “7Politique” sur la 7Tv, le chef de cabinet du président de la République martèle : “Si quelqu’un pense qu’il peut nous imposer ce débat (sur le mandat présidentiel, ndlr), il se trompe. Ils n’ont pas le droit de saper la dynamique unitaire”. Et ce qui met davantage en colère Mame Mbaye Niang, c’est que, d’après lui, la majeure partie de ceux qui posent ce débat “ont été invités par le président de la République à venir servir le pays”. “Certains parmi eux n’ont jamais participé à notre combat politique, n’ont jamais partagé cette volonté de changer le Sénégal. C’est sur la base de la confiance, de compétences qu’il ont été choisi. Ils ne peuvent pas venir disloquer la machine qui a conquis ce pouvoir parce que tout simplement ils veulent la place du président”, dit-il. Avant de s’interroger : “Pourquoi vous n’avez pas eu le courage d’adhérer au moment où c’était difficile ? C’est de la malhonnêteté.”

“A mes camarades qui n’ont pas compris le jeu de ces gens, je leur dirai qu’il n’est pas prudent de nager à côté de quelqu’un qui se noie. Il n’y a pas de perspective gagnante dans cet isolement. C’est un peu ridicule”, poursuit Mbaye Niang. Qui lance au “traître” : “Vous ne pouvez pas aller créer votre groupe à l’université pour contrecarrer notre Cojeer, avoir  votre journaliste, votre petit commentateur, votre analyste, votre politologue… ce n’est pas sérieux. Ça sape la dynamique.” “Même nos opposants sont plus responsables. Ils ont choisi d’être opposants et ils sont en face. Mais vous ne pouvez pas être à l’intérieur et miner le parti. C’est malhonnête. C’est de la déloyauté. Est-ce que vous avez déjà vu un traître réussir ? Jamais. On vous fait l’honneur de servir votre pays malgré que vous étiez neutre ou partisan d’une autre personne, vous suscitez une polémique, vous êtes de connivence avec nos détracteurs sous prétexte que vous préparez votre propre candidature. Mais c’est irresponsable”, insiste l’ancien ministre de la Jeunesse.