NETTALI.Com – Que fait le roi d’Eswatini à Dakar, au lendemain du sommet du G20, auquel Macky Sall et le numéro 1 chinois ont participé, à différents niveaux ? C’est le seul Etat africain, visité par le président de la République l’an passé, à n’avoir pas encore tourné le dos à Taiwan. Or, la capitale sénégalaise abrite la prochaine édition du Forum Chine-Afrique.

Le roi d’Eswatini (ex-Swaziland), Mswati III, est attendu à Dakar pour une visite officielle de 48 heures, qui démarre ce jeudi.  Le vendredi 5 juillet 2019, il se rendra, avec le chef de l’Etat, au Parc industriel à Diamniadio.

Cette petite monarchie, enclavée au sud de l’Afrique, est réputée pour ses réserves naturelles. Elle compte 1,3 millions d’habitants.

Pour le côté officieux, cette visite survient dans un contexte géopolitique particulier, où Pékin pousse ses pions en Afrique, sur fond de rivalités croissantes avec Taipei.

Sous ce rapport, il est légitime de se demander  s’il n’existe pas de liens entre cette visite et le 8eme forum Chine-Afrique qui aura lieu, en 2021, dans la capitale sénégalaise.

Pour mémoire, la Chine, qui considère Taïwan comme une partie de son territoire, avait demandé à tous ses partenaires africains de tourner le dos au pays. Cela, aux fins de calmer les ardeurs indépendantistes de l’île dirigée par Tsai-Ing Wen.

Pendant ce temps, on note une frénésie de voyages sur l’axe Sénégal-Eswatini. En juillet 2018, soit quelques jours après la venue du président chinois à Dakar et à quelques semaines de la dernière édition du forum précité, le Président Sall a  séjourné au royaume, où il effectua une visite de travail.

Ainsi, après que le Burkina Faso s’est tourné vers Pékin l’an passé, il ne reste plus que l’Eswatini, comme allié de Taiwan.

Toutes choses qui nous amènent à croire que le Sénégal est au centre d’un jeu de go diplomatique qui n’a pas livré tous ses secrets. Dire que Macky Sall et son homologue chinois se sont croisés, certainement, au dernier sommet du G20 d’Osaka.