NETTALI.COM – Directeur général du quotidien Le Soleil, Yaxam Mbaye se positionne de plus en plus comme le bouclier numéro un du couple présidentiel. Le journaliste n’hésite plus à se faire interviewer dans les médias de la place pour s’en prendre à tous ceux qui osent attaquer son mentor. C’est que l’ancien Directeur de publication du journal «Le Populaire» ne manque pas de raisons pour justifier son activisme.

Dans une Alliance pour la république (Apr) où les voix se font de plus en plus rares pour défendre le Président Macky Sall et son gouvernement, Yaxam Codou Ndéné Mbaye se positionne comme le bouclier numéro un du couple présidentiel. Plus une seule attaque contre le chef de l’Etat sans une réponse du Directeur général du quotidien national Le Soleil. Ce dernier n’hésite même plus à retourner son chargeur sur son propre camp. Moustapha Cissé Lô l’a appris à ses dépens ce lundi. Lui qui a osé dénoncer une «mafia» dans la distribution des semences destinées aux paysans. Le vice-président de l’Assemblée nationale est accusé d’«avoir obtenu 4 101 tonnes ainsi composées : 3 000 tonnes d’engrais ; 600 tonnes de semences de niébé ; 500 tonnes de semences d’arachide ; 01 tonne de semences de pastèque. D’autre part, après ces 4 101 tonnes, il est revenu à la rescousse pour exiger et obtenir deux autres marchés de 430 tonnes qu’il disait devoir réserver à ses protégés». L’ancien secrétaire d’Etat enfonce le clou et ajoute : «Dans le détail, ce sont 165 tonnes de semences de niébé et 265 tonnes d’engrais. Et savez-vous comment il a procédé pour faire main basse sur ces 430 tonnes ? Il a concocté deux listes comportant 98 supposés producteurs qu’il dit être ses protégés. Seulement, on est en droit de penser et de croire qu’il s’agit, pour l’essentiel, de membres de sa mafia et surtout de sa famille, dont ses enfants.»

Avant Moustapha Cissé Lô, d’autres apéristes tels que Moustapha Diakhaté et Youssou Touré en ont aussi pris pour leur grade. Pourtant, le dimanche 10 septembre 2017, Yaxam Mbaye claquait la porte de l’Alliance pour la République (Apr) et de son secrétariat exécutif national. A l’époque, c’est son propre journal, Libération, qui révélait que «c’est à la suite d’un article de… L’As que le mal s’est produit». Le quotidien L’As avait lié la sortie du gouvernement de Yaxam Mbaye à son soutien affiché à Alioune Sall, jeune frère du chef de l’Etat. Dans cette affaire, c’est la première dame Marième Faye Sall qui était accusée d’avoir eu la peau de l’ancien secrétaire d’Etat à la Communication. Un article dont la paternité était imputée à Yaxam Mbaye qui avait accusé Alioune Fall, un autre journal proche de l’épouse du chef de l’Etat, d’avoir fait de la délation pour le mettre en mal avec Marième Faye Sall. Le nouveau défenseur de Macky Sall fait alors sa traversée du désert avant de revenir aux affaires comme Directeur général du Soleil. La question est alors de savoir pourquoi le «banni» d’hier est devenu bouclier numéro un du couple présidentiel.

En fait, Yaxam Mbaye est aujourd’hui au cœur du dispositif de Macky Sall. Il n’est ni porte-parole du gouvernement, ni celui de la présidence et encore moins celui de l’Apr. Mais il porte le mieux la voix du pouvoir. Selon certaines indiscrétions d’ailleurs, il fait partie des rares responsables de l’Apr à qui le «patron» parle régulièrement. Et c’est justement cette place de privilégié auprès du couple présidentiel que le Directeur général du quotidien Le Soleil tient à garder. D’où son activisme débordant de ces derniers temps.