NETTALI.COM- La rencontre entre le Président Macky Sall et son prédécesseur Abdoulaye Wade ce samedi, avait des dessous politiques, avec notamment le cas Karim Wade. C’est l’avis du Pr Ousmane Khouma, maitre titulaire en droit public à l’Ucad.

La gestion des ressources naturelles, le processus électoral et la sécurité en Afrique n’ont pas été les seuls sujets abordés par Me Wade et Macky Sall. Le Pr Ousmane Khouma, maitre titulaire en droit public à l’Ucad, est persuadé qu’il y a « des dessous politiques derrière ce geste courtois ». Pour lui, le dossier Karim Wade était en jeu.

« Maintenant ils vont discuter, ils vont entamer des négociations. Comment et pourquoi faire ? On sait que l’obsession de Abdoulaye Wade, c’est son fils Karim. Le Pds en a fait les frais, il a payé le prix de l’obstination de maintenir sa candidature à l’élection présidentielle alors qu’on savait  qu’avec sa condamnation, il ne pouvait pas être éligible. Les fissures notées ces derniers temps au cœur du PDS etc… Wade continuera son combat jusqu’au bout », argumente le juriste, invité de l’émission « Jury du dimanche » de iRadio.

Par ailleurs, le Professeur Khouma pense que ces retrouvailles vont pousser le président de Rewmi à sortir de son silence. « L’idée même de ses retrouvailles avec en ligne de mire le dialogue national, et cette possibilité de se retrouver leader de l’opposition pourrait faire sortir Idrissa Seck de son mutisme », avance le juriste.

Et d’ajouter : « C’est un fin stratège. On ne peut pas avoir beaucoup de doutes parce que c’est un homme d’expérience, un combattant politique. Il finira bien par sortir de ce silence par des positions sur ce qui se passe sur le dialogue national, sur les retrouvailles de la famille libérale et sur des questions d’intérêt national. Arrivé 2ème à l’élection présidentielle de 2019, il ne peut pas se murer dans le silence trop longtemps ».