NETTALI.COM – De la tribune de l’émission « Grand Jury » ce dimanche, Cheikh Seck, président de la commission d’enquête parlementaire devant éclairer l’affaire des 94 milliards, a encore lourdement chargé Ousmane Sonko.
« Sonko a accusé un haut fonctionnaire et nous étions tenus de voir, est-ce que ces 94 milliards qui sont supposés avoir été tirés du trésor public et détournés par Mamour Diallo, l’ont été véritablement. Donc nous étions tenu de répondre à la commande », explique Cheikh Seck. « L’argent dont parle Ousmane Sonko n’a jamais été décaissé. S’il dit avoir les preuves que 46 milliards ont été décaissés, il n’a qu’à les fournir », déduit l’invité de la Rfm.

Le socialiste a déclaré  « qu’il n’était pas question de blanchir Mamour Diallo, mais de tirer les choses au clair ». Sur ce registre toujours, il mentionne qu’il n’y  a eu « aucun acte de décaissement, encore moins venant de Mamour Diallo ». « Mamour Diallo n’a pas signé de chèque d’acquiescement, ni siégé dans la commission », dira-t-il.  « On doit mettre un garrot à ses dérives. On ne peut pas le laisser durant tout ce temps faire des déclarations incendiaires à l’endroit d’une personne respectable et respectée sans qu’il soit remis à sa place », recommande-t-il, relativement au sort qu’ils envisageraient de réserver au leader de Pastef. .

« Le seul responsable dans cette affaire des 94 milliards, c’est Ousmane Sonko qui a voulu jouer les intermédiaires à travers ses sociétés Mercalex et Atlas, pour recouvrer 12% du montant, c’est-à-dire, 11 milliards FCFA», tranche-t-il, en définitive.