NETTALI.COM – Ce samedi 12 octobre 2019 est une date historique dans l’histoire politique du Sénégal. Sept ans après avoir quitté le palais présidentiel, le 3 avril 2012, Abdoulaye Wade retourne au palais présidentiel sur invitation du chef de l’Etat, Macky Sall. Une rencontre qui fait suite aux retrouvailles lors de l’inauguration de la grande mosquée mouride à Dakar, Massalikul Jinaan, grâce aux bons offices du Khalife Serigne Mountakha Bachir. Retour sur cette journée très suivie à travers le monde.

C’est à 17h 10 mn que Abdoulaye Wade est arrivé au palais de la République avec une délégation très réduite de cinq personnes notamment Mayoro Faye, Nafi Diallo, Alioune Diop , Mamadou Ndoye et Alioune Thiam. Il a été accueilli par son successeur, Macky Sall, venu le chercher sur le perron du palais. Les deux hommes, tous deux vêtus de blanc, ont eu de chaleureuses poignées de main avant de rejoindre la grande salle d’audience où ils se sont entretenus à huis clos.

Un entretien en tête à tête qui a duré trois tours d’horloge avant que les deux hommes ne sortent pour faire face à la presse.

Mayoro Faye, chargé de la communication du Pds, lit le communiqué conjoint rédigé à l’issue de l’audience. Les deux hommes se sont ainsi réjouis de cette rencontre qui, selon eux, est empreinte de fraternité et de sérénité. Ils ont remercié le khalife général des mourides qui les a invités à l’inauguration de la grande mosquée de Massalikoul Jinaan facilitant leur rencontre.

Selon nos sources, au cours de leur entretien, ils ont fait un large tour d’horizon de la situation politique nationale caractérisée par les questions relatives au processus électoral, au statut du chef de l’opposition qui seront reprises dans le cadre du dialogue national.

Karim Wade au cœur des discussions

‌En outre, le président Wade a fait des recommandations au président Macky Sall afin qu’il déploie tous les efforts nécessaires à la maîtrise de la gestion du pétrole, du gaz et des autres ressources naturelles. De même, les deux ont abordé la situation sous régionale et africaine dominée par des enjeux et critères. Ces derniers, après avoir constaté leur parfaite convergence sur la question, s’engagent à unir leurs forces pour le retour de la paix et la consolidation de la société. Ainsi, ils exhortent tous les sénégalais et tous les Africains à cultiver la paix en privilégiant le dialogue et l’intérêt de l’Afrique.

Satisfait de cette visite, le chef de l’Etat a remercié son hôte d’avoir accepté de se déplacer pour venir le rencontrer. Macky Sall a d’ailleurs promis au président Wade une visite retour à son domicile à une date convenue. Ça c’est le côté officiel.

Ce qui a été discuté et qui ne figure pas dans le communiqué, c’est le sort de Karim Wade. Selon nos sources, Abdoulaye Wade a effectivement évoqué le sort de son fils. Il a plaidé en sa faveur et veut le voir retourner au bercail.

Même si Macky Sall ne lui a pas servi une réponse claire sur la question, il ne s’est pas non plus montré catégorique sur la question. La question est maintenant de trouver la meilleure manière de concrétiser tout cela sans que le peuple ne pense que les deux hommes ont «dealé» sur le dos des contribuables Sénégalais.