NETTALI.COM- Au lendemain de sa rencontre avec Me Abdoulaye Wade, le Président Macky Sall a tenu à rassurer ses alliés de Benno Bokk Yakaar. “Cette ouverture ne se fait contre personne”, leur a-t-il lancé au cours d’un séminaire des communicants de la majorité présidentielle .

Le président de la République a-t-il senti un début de grogne au sein de sa majorité? La question mérite d’être posée, d’autant que de nombreux alliés de Benno Bokk Yakaar commencent à s’interroger sur son rapprochement avec Me Abdoulaye Wade et le Parti démocratique sénégalais (Pds). Ce dimanche, le chef de l’Etat a tenu à rassurer ses alliés. Venu clôturer un séminaire de deux jours des communicants de la majorité, Macky Sall a fait quelques mises au point.

Faisant allusion au dialogue rétabli entre lui et Abdoulaye Wade, il précise : “Cette ouverture ne se fait contre personne”. Mieux, dit-il, “rien ne se fera contre les intérêts de la nation”. Revenant sur le sens du dialogue, il s’est certes gardé de citer des noms, mais il souligne: “Cette ouverture, je l’ai voulue dès ma réélection parce que nous sortions d’une grande victoire.” “Vu le contexte, il faut élargir le cercle, il faut apaiser dans tous les domaines”, a martelé le chef de l’Etat.

Toutefois, s’adressant avec humour aux communicants de sa majorité, il explique : “Ceci ne veut pas dire qu’il ne faut plus débattre. Il faut continuer à défendre le bilan.” D’ailleurs, à ses communicants, il demande d’être plus agressifs. “Il faut anticiper, il ne faut plus attendre qu’on nous attaque pour réagir”, dit-il. Le chef de l’Etat conseille aux cadres de Benno d’investir davantage le numérique. Parce que, croit-il savoir, “la presse-papier va disparaître”.