NETTALI.COM-Accusé d’avoir fait des photomontages obscènes du président de la République et de son frère Aliou Sall, Lamine Guy Ndiaye encourt six mois de prison ferme.

 Le prévenu, commerçant de son état, est poursuivi pour diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs. Face aux juges du tribunal des flagrants délits de Dakar ce mardi, Lamine Guy Ndiaye a clamé son innocence. Il a déclaré que la photo incriminée a été publiée par un de ses contacts sur facebook qui l’a partagée. « Je n’ai pas fait le montage des photos nues. C’est un nouveau téléphone. Certaines images y sont depuis le 2 mars seulement », s’est défendu le prévenu qui a  contesté la mention des policiers selon laquelle les photos se trouvaient dans son téléphone.

Compte tenu des dénégations de leur client, Me Moussa Sarr a soutenu qu’il n’y a pas d’infraction dans cette affaire. « Il a juste reçu et gardé les photos. Il s’agit d’une détention et d’une conservation qui n’a fait l’objet d’aucun partage, ni d’une exploitation ou diffusion », a martelé Me Sarr tout en accusant le parquet d’être « le bras armé de l’Exécutif ».

« Macky est allé à la marche de Charlie Hebdo donc on ne voit pas pourquoi on arrête le prévenu alors qu’il n’a fait que détenir des photos. Il y a des problèmes beaucoup plus importants, notamment celui des 6 mille milliards », a renchéri un de ses confrères.

Le parquet a répliqué pour dire qu’il « n’est le bras armé de personne car le ministère public représente la société et non l’Etat. »

S’agissant des faits, il soutenu qu’il ne s’agit pas de caricature dans cette affaire. Il a ajouté que Lamine Guy Ndiaye a confirmé à l’enquête avoir partagé volontairement les images. « J’ai dit à Leuz Galsen de me faire une photo nue du Président pour que je la publie », aurait déclaré le prévenu aux enquêteurs de la Division spéciale de la cybercriminalité de la Dic.

Le tribunal son délibéré jeudi prochain, 20 juin.