NETTALI.COM – Le conseiller spécial du Premier ministre Mouniry Sy a plaidé pour le retour du Sénat dans le dispositif institutionnel, avec comme président Ousmane Tanor Dieng. C’est lors de son entretien à l’émission “Grand Jury” de la Rfm de ce dimanche 17 mars 2019.

« Le retour du Sénat va accompagner le dispositif politique du bicaméralisme, où il y aura deux chambres au parlement c’est-à-dire l’Assemblée nationale et le Sénat », a-t-il souligné.

Dans la même dynamique, il a fait savoir que le parlementaire est par essence connu par l’élection, d’autant plus qu’une fois restauré le président du Senat serait la deuxième autorité de l’Etat. Les membres de ce même Sénat, dit-t-il, doivent être élus et non nommés par le biais d’un dispositif de Quotas.

En ce sens, il a également proposé la dissolution du Haut Conseil des Collectivités territoriales (Hcct). Ainsi, il invite le président Sall à installé le Sénat avant le mois de juin 2019.