NETTALI.COM  – Après Kaffrine, Kédougou et le Fouta, Macky Sall est attendu ce mardi dans la capitale du rail. Une visite qui risque d’être celle de tous les dangers. 

Le président de la République sera ce mardi à Thiès. Dans la capitale du rail, Macky Sall inaugurera l’Institut supérieur d’enseignement professionnel (Isep) situé à la sortie de la ville sur la route de Tivaouane. Pour accueillir le chef de l’Etat, l’Alliance pour la république (Apr) et ses alliés de Benno Bokk Yakaar ont décidé de sortir les gros moyens. Sauf que la mobilisation se fera en rangs dispersés.

Si les responsables locaux de Benno Bokk Yakaar ont tenu plusieurs rencontres pour préparer cette visite, le Rewmi d’Idrissa Seck qui contrôle la mairie et le Conseil départemental a décidé d’y aller seul et avec ses propres moyens. Et c’est Yankhoba Diattara, ministre de l’Economie numérique et homme de confiance du patron de Rewmi qui est à la manœuvre. C’est ainsi tous les maires rewmistes des différentes communes de Thiès ont été mobilisés pour sonner la mobilisation et préparer le terrain. Mieux, des sections de Rewmi d’autres départements comme Dakar sont mises à contribution. Des bus partiront de Dakar pour aller grossir les rangs. Objectif : montrer à Macky Sall que Thiès reste un bastion imprenable d’Idrissa Seck.

Mais cette façon de faire ne plaît pas aux autres alliés de Benno Bokk Yakaar. D’où les risques de bousculades à l’accueil. A cela, il faut ajouter l’appel lancé par le Parti démocratique sénégalais (Pds) et par les autres partis de l’opposition. Principalement composés de jeunes, ils promettent de manifester avec des brassards rouges pour exprimer leur mécontentement. “Nous appelons tous les jeunes de Thiès à sortir pour montrer au Président Macky Sall que nous ne sommes pas contents de sa politique et lui dire notre opposition au troisième“, a déclaré Ndiaga Diaw du Pds. Qui ajoute : “Nous l’attendrons à l’entrée de la ville. Et nous mettons en garde tout nervis qui s’aventurera à toucher à un seul Thiès.”