NETTALI.COM -La percée de Wave commence à avoir de l’impact sur la croissance d’Orange Money, leader au Sénégal sur le marché du transfert d’argent.

Dans un entretien accordé à ‘’Jeune Afrique’’, Cheikh Tidiane Sarr, DG d’Orange Finances Mobiles, reconnait que l’arrivée de son nouveau grand rival, avec sa politique de prix agressive, a « brutalement rompu l’équilibre » du marché. « Aujourd’hui, nous n’avons quasiment pas de revenus sur cette activité, déplore-t-il. Mais l’objectif demeure identique : chaque service doit être au moins à rentabilité nulle. Ce n’est que de cette façon que nous pouvons perpétuer les investissements dont nous avons besoin pour innover. S’il faut être à marge nulle sur le transfert d’argent, nous sommes prêts à le faire, parce que le marché le demande et que les distributeurs doivent survivre. »

Cheikh Tidiane Sarr relève, également, que les pertes enregistrées ont un impact sur le plan social : « En l’espace de six mois, 5 000 distributeurs [les agents chargés des transactions sur le terrain, NDLR] ont déjà disparu à cause d’une baisse des prix déséquilibrée, sur un total de 45 000. Vingt mille d’entre eux déclarent rencontrer de sérieuses difficultés et certains en viennent à facturer illégalement les dépôts, car il s’agit pour eux d’une question de survie. Cela n’avait jamais existé jusque-là et nous négocions avec eux pour les ramener à la raison. Car tout cela se fait aussi au détriment des clients