NETTALI.COM – Il n’y a aucun risque de rupture de carburant ; un bateau était en train de décharger hier. Mieux, il y a du carburant dans tous les dépôts », confie la société

 

Suite aux informations publiées hier (mardi) par un site d’informations relatives à d’éventuelles contraintes rencontrées par la Société africaine de raffinage (Sar), le responsable de la communication de cette entreprise, Ousseynou Ndiaye, joint au téléphone, a démenti ces déclarations. Il a exclu toute possibilité d’arrêt de fourniture. « Il n’y a aucun risque de rupture de carburant ; un bateau était en train de décharger hier. Mieux, il y a du carburant dans tous les dépôts », a rassuré M. Ndiaye.

Par conséquent, la Sar va continuer ses opérations de raffinage. Il a été rapporté dans la presse en ligne que la Sar, étant « dans l’incapacité de respecter ses obligations contractuelles vis-à-vis de son adjudicataire Dermond Oil and Gas », a été mise dans une situation inconfortable, l’obligeant à cesser ses opérations de raffinage depuis dimanche dernier. « Dermond, l’adjudicataire du dernier appel d’offres de brut de la Sar, devait livrer 850.000 de barils de brut en open crédit. La cargaison est arrivée le 05 mai à Dakar à bord du navire MT Max Jacob avec un total de 950.917 de barils», a avancé le site d’information.

Avec Le Soleil