NETTALI.COM – Invité conjointement sur les antennes de Rfi et France 24 ce mercredi soir, Macky Sall explique pourquoi il est revenu sur la suppression de Primature. Le chef de l’Etat nie être dans une posture où il tâtonne. Il annonce que le prochain Premier ministre sera nommé après les élections locales.  

Macky Sall évoque, pour la première fois sur France 24 et  Rfi, la question afférente à la restauration de la Primature, qu’il avait fait supprimer en 2019, au lendemain de sa réélection. « Ce n’était pas une erreur, je ne le pense pas. Moi, j’avais voulu en 2019 après sept ans d’exercice  de la fonction présidentielle testera la gouvernance directe« , déclare Macky Sall. Qui estime qu’aujourd’hui « avec le recul et le mandat à la tête de l’Union africaine » qu’il va exercer dès l’an prochain, il lui faut un Premier ministre pour « s’ccuper du Sénégal au quotidien« .

Le chef de l’Etat rappelle que le poste a été supprimé et restauré à plusieurs reprises par le passé. Quid de la date de nomination du titulaire du poste ? Macky Sall souligne tout juste que la loi sera votée mi-décembre. « Il sera nommé après les locales. Cela n’a pas de sens de nommer à un mois des locales un Premier ministre« , dit-il.

A la question de savoir s’il a déjà choisi un profil, il répond  : « Certainement dans la tête. Mais vous savez tant que le décret n’est pas signé, rien n’est fait. C’est d’expérience que je le dis. Tant que le président n’a pas apposé ses signatures, considérez qu’il n’y a pas de Premier ministre.«