NETTALI.COM  – Ousmane Sonko l’a dit dimanche dernier. Bassirou Diomaye Faye l’a confirmé ce mardi. Pastef n’a pas l’intention de signer une quelconque charte de non-violence. Et les “Patriotes” ne manquent pas d’arguments pour défendre leur position. 

Je ne signerai aucune charte de non-violence.” C’est ce qu’a déclaré, dimanche dernier, Ousmane Sonko en réponse à l’initiative du Cadre unitaire de l’Islam au Sénégal (Cudis). Une position qu’a défendue, ce mardi sur Walf Tv, Bassirou Diomaye Faye. Le patron des cadres de Pastef était l’invité de “L’Edition du soir”.

Quand il se pose un problème, il faut trouver une vraie solution. La charte de non-violence est une fausse solution“, laisse entendre Bassirou Diomaye Faye. Il ajoute : “Si tout le monde respecte la Constitution notamment son article 7, il n’y aura pas de violence.” Et de s’interroger : “Où était le Cadre unitaire de l’Islam quand Macky Sall est allé à Matam avec ses nervis malgré la police et la gendarmerie ?” “Alors on fait comme si la Constitution, le code pénal… ne suffisaient pas“, regrette-t-il. Avant de marteler catégorique : “Pour nous, c’est inutile de signer une quelconque charte.

A en croire Bassirou Diomaye Faye, Pastef et ses militants n’ont jamais attaqué personne. Mieux, poursuit-il, “Ousmane Sonko est un homme de paix et vous ne verrez personne sur ce champ politique qui respecte les chefs religieux plus que lui. Depuis le 26 juillet, Ousmane Sonko est filé. Sa maison a été barricadée pendant des semaines et personne n’a jamais dénoncé cette situation qui est la pire des violences“.