NETTALI.COM  – En dépit de la déclaration d’Ousmane Sonko, Yewwi askan wi va rencontrer le Cadre unitaire de l’Islam au Sénégal (Cudis), initiateur de la charte de non-violence que Pastef n’envisage pas de signer. La rencontre est prévue ce mercredi. 

La conférence des leaders de Yewwi askan wi recevra, suite à sa demande, une délégation du Cadre unitaire de l’islam au Sénégal (Cudis) , ce mercredi 24 novembre à 17h, au siège du Prp sur la Vdn.” L’annonce a été faite ce mardi par Déthié Fall. Le mandataire national de Yewwi askan wi a pris le soin de préciser que “la rencontre portera sur deux points“. A l’en croire, il s’agira d’échanger sur la situation du pays et discuter du projet de charte de non-violence.

Dans un communiqué, le Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal (Cudis) et la plateforme Jammi Rewmi confirment la tenue de cette  rencontre. “Il s’agit là de la première d’une série de rencontres que le Cudis et la Plateforme Jammi Rewmi comptent avoir avec tous les acteurs politiques qui comptent concourir pour le suffrage des Sénégalais prochainement lors des élections locales. Le Cudis et Jammi Rewmi entendent donc à la suite, s’entretenir avec toutes les autres coalitions selon un calendrier qui sera rendu public opportunément“, indique le communiqué.

Les deux organisations se félicitent “des nombreuses manifestations de soutien d’acteurs majeurs de la société sénégalaise suite à l’idée d’établir une Charte de non-violence“. “Appréciant cet élan, le Cudis et la Plateforme Jammi Rewmi informent de leur volonté d’élargir la base des porteurs de la charte à toutes les forces vives de la nation, incluant les organisations syndicales, patronales et toute autre entité de la société civile militante de la paix dans notre espace public“, conclut le texte.