NETTALI.COM – “Nous avons livré le contenu de nos preuves”. C’est une affirmation de Me Khoureïchy Ba, avocat de la plaignante. Le guide spirituel des thiantakones, Sokhna Aida Diallo, a été entendu hier par les gendarmes de la compagnie de Mbour.

 On se dirige, peut-être, vers l’éclatement de la vérité dans le dossier Sokhna Aida Diall, puisque le guide des thiantakones a été auditionné hier à la compagnie de la gendarmerie nationale de Mbour.

Ainsi, explique l’avocat, Me Khoureïchy Ba : “Nous avons livré le contenu de nos preuves, nous avons apporté des preuves, nous avons déposé une plainte vendredi entre les mains du Monsieur le procureur de la République qui suit dores et déjà cette enquête parce qu’il était en relation avec les enquêteurs. Il faut considérer qu’il est le directeur de l’enquête. Nous avons saisi en haut lieu le gouvernement, parce que la tâche d’un gouvernement c’est de faire de sorte que les gens vivant tranquillement continuent ainsi, d’assurer la sécurité des citoyens comme il se doit, pour éviter une récidive tout à fait possible”.

Outre les dames Bator et Adja, les jeunes Saliou Thioune et Aïnina, témoins des faits, seront également entendus, éclaire toujours la robe noire, qui faisait face à la presse, hier dans la résidence Mame Bambi, après l’audition de sa cliente.

A en croire l’avocat, “Mme Aïda Diallo n’a pas cessé d’être l’objet de menaces de mort récurrentes entre 2019 et 2020. Plainte avait été déposée auprès de la Dic, contre des personnes bien identifiées, dûment définies. Maintenant, c’est aux gendarmes de faire leur travail. A l’issue des délégations qu’ils font respectivement auprès des opérateurs, s’ils s’avèrent que ces mêmes personnes qui ont été dument identifiées et dont ont connaît la détermination dans la perpétration du mal, je pense que s’il apparaît qu’il y a des correspondances entre ces mêmes personnes et d’autres personnes la vérité va jaillir très rapidement.”

Me  Khoureïchy Ba est convaincu que si les gendarmes usant de leur technologie, de leur expérience en la matière, exploitent comme il se doit les caméras de surveillance, notamment les captures d’écran et les vidéos, cette affaire sera bouclée en un tour de main et dans une semaine au plus tard, toutes les personnes en causes malgré, le port des cagoules, des gants, etc seront nettement identifiées et mises hors d’état de nuire.