NETTALI.COM – Aphone depuis l’éclatement de cette affaire, qui emprunte de plus en plus un tour politique, Abdoulaye Daouda Diallo, le ministre des Finances et du Budget, a brisé le silence, ce samedi, sur l’affaire afférente au blocage des comptes de D-Media, à la suite d’un redressement fiscale. L’argentier de l’Etat se dit prêt à sortir de l’obligation de réserve pour apporter sa part de vérité si tel est le souhait de Bougane Gueye Dani.

«Je suis tenu par le secret professionnel. La loi ne me permet pas de dire certaines choses, mais si lui il veut qu’on en discute, on peut en faire un débat, s’il est d’accord pour que le secret professionnel soit levé », a réagi l’argentier de l’Etat.

Abdoulaye Daouda Diallo de rappeler : « La vérification a des procédures. Chaque année quand vous travaillez, vous devez livrer vos états financiers. Faire vos déclarations fiscales. Ensuite, les agents  vérifient la déclaration  et font des études de cohérence sur les chiffres ».

Dans sa note, le ministre précise : « S’ils vous écrivent pour des éléments d’information et que vous leur apportez des réponses satisfaisantes, ils s’en limitent là. Mais si vous ne répondez pas, ou que vous donnez des éléments d’information non satisfaisants à leurs yeux, ils se déplacent pour venir vérifier vos déclarations chez vous. Et c’est dans ce cadre qu’un redressement a été fait ».

En définitive, mentionne-t-il : « À chaque fois qu’il y a procédure, la loi vous permet de saisir le Directeur général des impôts. Vous pouvez faire un recours auprès du ministre si vous n’êtes toujours pas satisfait. Vous avez même le droit de saisir la justice. Donc s’il conteste ce qui a été écrit, qu’il donne les éléments de preuve clairs ou qu’il saisisse la Justice.»