NETTALI.COM  – La coalition Taxawu Dakar s’était donné rendez-vous ce samedi pour l’investiture de ses candidats dans les différentes communes du département de Dakar. Non content de la tournure prise par la rencontre, Khalifa Ababacar Sall a tout annulé en attendant une prochaine réunion. 

Les choses sérieuses commencent pour les coalitions engagées dans la bataille pour la conquête des fauteuils de maire et président de Conseil. A quelques semaines de la date de dépôt des listes, les coalitions rencontrent des difficultés pour choisir leurs candidats. Surtout pour des coalitions comme Yewwi askan wi où il s’agit d’abord de choisir des candidats à la candidature avant que les différents membres ne se réunissent pour les choix définitifs.

La preuve a été donnée ce samedi avec la coalition Taxawu Dakar de Khalifa Ababacar Sall. L’ancien maire de la ville de Dakar avait convoqué ses responsables des 19 communes de la capitale pour procéder au choix des candidats à la candidature. Mais la rencontre n’a pas pu se tenir. Khalifa Sall a préféré l’annuler pour convoquer une nouvelle réunion dans les prochains jours. Le chef de Taxawu Dakar n’a pas apprécié la mobilisation des militants alors qu’il avait été demandé à chaque candidat de venir avec cinq personnes afin de trouver plus facilement des consensus pour les 19 communes, mais surtout pour la ville de Dakar où on attend une farouche opposition entre Barthélemy Dias et Soham El Wardini, le maire sortant. Et Khalifa Sall s’est voulu très clair. A l’en croire, les leaders de la coalition vont faire les choix si les militants ne parviennent pas à s’entendre à la base. Et le temps presse. Puisque Yewwi askan wi va devoir faire des arbitrages encore plus compliqués.

C’est dire qu’on s’achemine vers l’implosion de certaines coalitions. Car si Yewwi askan wi fait déjà face à des difficultés, du côté de Benno Bokk Yakaar, on attend avec anxiété les arbitrages de Macky Sall. Et des partis comme le Parti socialiste (Ps) se sont déjà préparés pour contourner la boulimie de l’Alliance pour la république (Apr).