NETTALI.COM – Coup de théâtre à Brooklyn. Les Nets ont écarté Kyrie Irving du groupe. Le génial meneur ne peut plus s’entraîner, ni jouer avec ses coéquipiers tant qu’il ne sera pas vacciné.

Steve Nash avait dit lundi soir qu’aucune décision imminente n’était dans les tuyaux concernant Kyrie Irving, mais il bluffait ! Les Nets viennent d’annoncer que le meneur All-Star n’était plus autorisé à s’entraîner, ni à jouer avec ses coéquipiers tant qu’il ne pourra pas y participer “pleinement“. En clair, tant que Kyrie Irving ne sera pas vacciné, et donc autorisé à jouer à New York, il devra rester à l’écart du groupe.

Kyrie a fait un choix personnel, et on respecte sa liberté individuelle “, a écrit Sean Marks dans un communiqué, ajoutant :
Cependant son choix restreint sa capacité à être à plein temps avec l’équipe, et nous n’autorisons aucun membre de l’équipe à participer de manière partielle.

Une sanction financière uniquement pour les matches à domicile

Le GM des Nets explique ensuite que cette décision est aussi liée au fait qu’il est ” impératif de continuer à construire une cohésion de manière collective” , et de s’appuyer sur ” les valeurs de sacrifice et d’unité ” pour atteindre un objectif qui reste le même : gagner le titre.

Interrogé plus tard à l’entraînement, Marks a expliqué que plusieurs personnes avaient été consultées, mais qu’au final, cette décision avait été prise le propriétaire Joe Tsai et lui-même.

Non vacciné, Kyrie Irving campe sur ses positions depuis le début du training camp, et s’il a le droit de s’entraîner dans les installations des Nets et de jouer en déplacement, il n’a pas le droit d’entrer au Barclays Center pour les matches à domicile (41 par saison), ni au Madison Square Garden pour les futures rencontres face aux Knicks (2 par an).

A noter que Sean Marks a précisé que Kyrie Irving serait privé de son salaire uniquement pour les matches manqués à domicile. C’est-à-dire les rencontres où il n’est pas en mesure de jouer à cause de son statut sanitaire. Cela représente 381.000 dollars par match au Barclays Center, soit 15.6 millions de dollars (plus de 8 milliards FCFA) s’il fait une croix sur les 41 rencontres à domicile de son équipe durant la saison régulière.