NETTALI.COM- Fallou Guèye, le commerçant qui fantasmait sur l’ “actrice” de la série “Infidèles”, Léna Guèye a fait face à ses trois bourreaux. Il s’agit des trois femmes qui l’auraient plumé de la somme de 7 millions en lui promettant une partie de plaisir avec l’artiste. A l’issue du procès, les trois dames ont été condamnées à des peines fermes.

La fin ne justifie pas les moyens. Ce proverbe devrait être rappelé aux dames Nafy Diagne, Maréme Diallo et Dieynaba Bathily alias Diallo Ba et au commerçant  Fallou Guèye. Les dames pour se faire de l’argent n’ont pas hésité à  plumer le commerçant qui a un fantasmé sur l’actrice Léna Guèye.  Et pour arriver à ses fins, il a déboursé  7 millions avant de se rendre compte qu’il avait affaire à des escrocs.

Selon le plaignant Fallou Guèye, Nafy lui a promis de lui arranger une rencontre avec Léna qui, d’après elle, est son amie. Le 17 août raconte la partie civile, Nafy l’a recontactée pour lui dire que l’actrice est d’accord de sortir avec lui. Mieux relève le sieur Guèye, celle-ci aurait accepté de coucher avec lui moyennant la somme de 200 mille francs CFA. « Au bout de quelque temps, une femme m’a contacté en se faisant passer pour Léna. Je lui ai envoyé plusieurs fois de l’argent via Orange money et Wave », a soutenu Fallou Guèye. Ce dernier pour justifier son acte, martèle qu’il a été hypnotisé par les demoiselles. En effet, il révèle à la barre qu’un jour, après avoir entretenu des rapports sexuels avec la nommée Dieynaba Bathily, celle-ci avait subtilisé son sous vêtement.

A l’en croire, elle lui a jeté un sort à travers ce vêtement. Les agissements du gang ont été mis à nu le jour où la supposée Léna a donné un numéro sur lequel le commerçant devait lui transférer de l’argent. Elle lui avait fait croire que c’est celui de sa mère. Après les perquisitions, les enquêteurs ont découvert que c’était celui de Maréme Diallo.

Arrêtée et placée sous mandat de dépôt, usurpation d’identité numérique et escroquerie, les prévenues qui ont comparu hier à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, ont tour à tour expliqué leur participation à cette « sextorsion ».

Née en 1997, Nafy Diagne conteste le montant du préjudice évoqué par le plaignant. A en croire cette dernière, Fallou Guèye ne lui a envoyé que la somme de 2 millions 900 mille francs CFA. « Il m’a offert cet argent parce qu’il souhaitait sortir avec moi », a affirmé la prévenue.

Pour sa part, Maréme Diallo renseigne qu’elle a cité dans la cause Nafy Diagne qui lui a un jour emprunté son téléphone pour retirer de l‘argent, son compte étant plafonné.

Convaincu de la culpabilité des prévenues, l’avocat de la partie civile a sollicité la somme de 10 millions de francs CFA pour le compte de son client en guise de dédommagement.

Le parquet a requis 3 ans d’emprisonnement dont 1 an ferme contre Nafy Diagne pour escroquerie. S’agissant de ses coprévenues, le maître des poursuites a requis leur relaxe au bénéfice du doute.

Après délibéré, le tribunal a condamné les prévenues à des peines diverses :  Nafy Diagne a écopé de deux ans d’emprisonnement dont 3 mois ferme, ses copines Maréme Diallo et Dieynaba Bathily sont, quant à elles, condamnées à deux ans dont 1 mois ferme.

Elles doivent solidairement allouer à la partie civile la somme de 7 millions de francs CFA.