NETTALI.COM – Le Forum civil ne compte pas laisser le malaise dans la magistrature perdurer. Aussi, à travers un communiqué du mercredi 26 Août, il soutient avoir débattu de la question, lors de la dernière réunion de son Bureau exécutif tenu le 24 août dernier. Cette situation, estime Birahim Seck et ses collègues, n’est pas sans risque sur le fonctionnement normal de la justice qui pourrait en sortir discréditée. Auss, le Bureau exécutif a-t-il formulé un certain nombre de recommandations.

Le forum civil n’ a pas ainsi perdu de temps pour demander au président de la République “d’engager une réflexion pour une révision de la loi relative au relèvement de l’âge de la retraite concernant les magistrats, dans le sens de restaurer l’équité et l’égalité entre les magistrats, afin d’éviter l’exacerbation des frustrations nées du sentiment de discrimination engendrée’”.

La Section sénégalaise de Transparency International demande, en outre, au président Sall de veiller au respect des règles et procédures relatives à l’affectation des magistrats, d’entamer la réforme pressante du Conseil supérieur de la magistrature et de trouver une solution d’apaisement sur le différend
opposant le Sytjust au ministère de tutelle. Au garde des Sceaux, le Forum civil demande de garantir la crédibilité de l’enquête qu’il a commanditée et confiée à l’Inspection générale de l’administration de la justice (Igaj) et de ne pas faire obstacle à la dimension judiciaire de l’affaire opposant les juges Kane et Dia par un refus d’autorisation de poursuivre…

En outre, l’organisation a demandé au procureur général près de Cour suprême de s’auto-saisir dans l’affaire opposant les juges Ousmane Kâne et Yaya Amadou Dia. Elle conseille, par ailleurs à l’UMS de saisir la Cour de justice de la CEDEAO pour l’amener à se prononcer sur la loi relative au relèvement de l’âge de la retraite les concernant.

Sur sa page Facebook, le Coordonnateur du Forum civil a regretté la justice à double vitesse en vogue dans le pays. “Si un citoyen autre qu’un magistrat avait tenu des propos aussi graves que ceux attribués au juge Yaya Amadou Dia sur un autre juge (Ousmane Kane), il serait bon pour la prison. L’impunité doit être bannie partout, surtout dans la magistrature”. Cela dit,

Birahime Seck espère qu’une “enquête sérieuse et diligente” sera ouverte pour faire la lumière sur cette affaire. “Les juges Dia et Kane doivent être entendus
par la justice. Il s’agit là d’accusations d’une gravité extrême qui n’honorent pas la magistrature et ne rassurent guère le citoyen. Il n’est pas question que les
citoyens soient distraits par des échanges épistolaires dans l’espace public”