NETTALI.COM – Ancien directeur général de la Sones, Dr Abdourahmane Diouf qualifie de “scandale” la gestion de la question des inondations au Sénégal. Et pour cet ancien du parti Rewmi, le Président Macky Sall est au cœur du scandale.

La question des inondations est ce que je pourrais appeler un scandale permanent. Un scandale qui implique trois personnes avec chacune sa part de responsabilités.” Ces propos sont de Dr Abdourahmane Diouf. Ancien Directeur général de la Senelec, il accuse le Président Macky Sall, le ministre Oumar Gueye et l’Apix d’être les principaux responsables du scandale. Il rappelle que depuis mai 2001 et son arrivée à la tête du ministère de l’Hydraulique, Macky Sall a en charge les questions d’assainissement. “Donc, cela fait 20 ans qu’il est au cœur du processus“, dit-il. Avant de poursuivre : “Quand il a changé de portefeuille en mai 2003, il est resté ministre de l’Hydraulique. Et quand il est devenu Premier ministre, il avait des pouvoirs spéciaux qui lui permettaient de prendre toutes les grandes décisions sur la question des inondations. Et depuis 2012, il gère, en tant que président de la République, les programmes spéciaux sur les inondations mis en place le 17 septembre 2012. Donc sur les 20 dernières années, c’est le Président Macky Sall qui est au cœur de toutes les questions liées aux inondations, à l’eau… Et sa politique est mauvaise. La preuve : ce sont les drames humains auxquels on assiste.

A en croire Abdourahmane Diouf, le deuxième acteur du scandale, “c’est le ministre Oumar Gueye qui gère ce programme de 10 ou 15 milliards de francs pour Keur Massar. Le constat, c’est que si ces investissements avaient été faits, on ne vivrait pas une telle situation, on ne nous parlerait pas de tuyaux déboités ou de changements climatiques“. “Oumar Gueye était à la base et au cœur du programme de 750 milliards“, poursuit-il. “Le troisième, c’est l’Apix qui a dénaturé des villes comme Rufisque. Les gens de l’Apix gèrent des milliards et souvent avec mépris. Il est temps de sanctionner“, souligne-t-il. Non sans ajouter : “Le Président Macky Sall a problème de coaching, de monitoring et de casting. Sinon il aurait audité la gestion du ministre Oumar Gueye.”