NETTALI.COM-Invité de l’émission « Jury du dimanche », Dr Babacar Diop a réaffirmé sa candidature à la mairie de Thiès. Le secrétaire général des Forces démocratiques du Sénégal (FDS)/ Les Guelewars a aussi donné son avis sur le montant de la caution et la polémique liée à un éventuel troisième mandat présidentiel.

De l’avis de Babacar Diop, Thiès a besoin de renouveler sa classe politique. C’est pourquoi, il entend briguer le poste de maire. « Je suis candidat à la mairie de Thiès. J’ai engagé de larges concertations et de profondes consultations auprès des populations de Thiès. Après des échanges et de longues méditations, j’ai décidé de me présenter. Thiès m’a tout donné et oui, le matin en faisant mes ablutions, je pense à la mairie de Thiès », a annoncé le secrétaire général des FDS.

A son avis, les jeunes qui sont nés après 2000 ne connaissent pas les chantiers de Thiès ni Idrissa Seck. « Ils connaissent la jeune génération engagée en politique », dit-il. « Depuis le collège je défends les thiessois », soutient Dr Diop tout en indiquant que  c’est Thiès qui détermine sa candidature.

“La caution pose problème”

Le leader des FDS s’est prononcé sur le débat sur la caution qu’il considère comme « la manifestation de la crise de notre démocratie ». « La crise de la démocratie commence quand les représentants sont discrédités, mais la crise de la démocratie se manifeste également par la présence de l’argent », fulmine-t-il.

Se disant contre le principe de la caution, Dr Diop considère que « tout le monde doit participer parce que c’est une élection citoyenne et il faut une participation citoyenne et aussi respecter le calendrier électoral ».

“Le 3e mandat est un coup d’Etat politique”

S’agissant du troisième présidentiel, le leader des FDS le qualifie de « coup d’état politique » et « inacceptable ». Et d’ajouter : « je pense que les citoyens doivent se mobiliser. Au-delà du Sénégal, je pense que cette question doit être posée. Nous avons vu que le 3e mandat est à la base de la violence qui embrase beaucoup de pays. Aujourd’hui, si le président s’entête, tout le monde sait qu’il y aura des morts d’hommes. Je le dis en tremblant parce que ceux qui ont la responsabilité de préserver la paix civile, la paix de notre pays ne doivent pas l’hypothéquer pour satisfaire des besoins égoïstes, des besoins personnels ».

Très critique, Dr Babacar Diop souligne que l’entourage du Président Sall sait bien que ce dernier n’a pas droit à un troisième mandat. « Au nom de quoi certains seraient prêts à brandir coûte que coûte pour dire qu’il en a le droit ? C’est pourquoi j’interpelle la conscience du président de la République et ses pairs africains. Ils n’ont pas le droit de tuer la jeunesse de leurs pays. Ils n’ont pas le droit de tirer sur leurs populations. Je tremble parce que j’ai envie de vivre dans un Sénégal table. C’est pourquoi j’appelle la Cedeao pour interdire définitivement le 3ème mandat parce que tout le monde sait que cette question est à la base de la violence. Et la meilleure façon de limiter les mandats, c’est de respecter la Constitution », martèle l’opposant.