NETTALI.COM – Comme par le passé, le Prytanée militaire Charles N’Tchoréré tient bien son statut d’établissement d’excellence, avec des résultats qui frôlent la barre des 100%. Pour le BFEM 2021, il a obtenu 100%, alors que pour le Baccalauréat, la prestigieuse école affiche 55 mentions pour 68 candidats. Un seul échec a toutefois été enregistré au bac.

Le Prytanée militaire de St-Louis bat tous les records du Baccalauréat 2021. Cela, en récoltant 2 mentions Très bien, 25 mentions Bien, 28 mentions Assez bien et 12 passables. En somme, il s’agit de 55 mentions sur 68 candidats.  Mieux, pour le Bfem, l’établissement a fait le plein en obtenant 100%.

L’école dirigée par le Colonel Pape Birane Dièye – un ancien pensionnaire de l’établissement- perpétue ainsi sa tradition d’excellence.

Pour mémoire, c’est par voie de concours très sélect et très courus, en classe de CM2, que les élèves accèdent à l’institution, attirés bien souvent par l’uniforme et par la réputation d’excellence de l’école.

Il convient de rappeler que l’école, dès son ouverture en 1923, était logé au camp El Hadji Oumar, à la Pointe noire de Saint-Louis avant d’être transféré en 1946 à Dakar Bango. Elle portait le nom « Ecole des Enfants de Troupe de Saint-Louis du Sénégal » (E.E.T.S) avant de changer de dénomination pour devenir l'”Ecole Militaire Préparatoire Africaine ( E.M. P.A) Charles N’THORERE de Saint-Louis. E, juin 1973, intervient son appellation actuelle de « Prytanée Militaire Charles N’THORERE de Saint-Louis.

Du nom de son parrain gabonais, le capitaine Charles N’Tchoréré, 1er commandant noir de l’établissement, le Prytanée allie enseignement général et enseignement militaire et accueille ainsi des élèves africains de différentes nationalités : Centrafricains, Tchadiens, Nigériens, Belges, Gambiens, Mauritaniens, Béninois Burkinabés, Maliens, Guinéens, Marocains, Ivoiriens, Gabonais, …

Dans ce cadre, l’école a formé des générations d’officiers militaires, d’autres forces de sécurités ainsi que des cadres dans tous les domaines.  Quelques chefs d’Etat africains en sont d’ailleurs issus.

Il convient aussi de noter que le Prytanée Militaire Charles N’Tchoréré de Saint-Louis du Sénégal a été dirigé pour la première fois par un officier sénégalais en 1974 . En l’occurrence, le Commandant Papa Assane Mbodj.