NETTALI.COM  – L’affaire de l’accident qui a causé quatre morts ce dimanche 15 Août à Kaolack, est en train de prendre une tournure inattendue. Des chauffeurs sénégalais soutiennent avoir été attaqués au Mali en guise de représailles. 

Quatre morts au cœur de la ville de Kaolack. C’est le bilan d’un accident qui a fini d’endeuiller la capitale du Saloum ce dimanche. Un drame causé par un camion “malien” qui a heurté une moto “Jakarta” avant de terminer sa course sur un taxi, tuant tous les passagers. En colère des jeunes de Kaolack se sont attaqués aux camions maliens dont plusieurs ont été saccagés. Pis, d’après des témoins, d’autres jeunes sont allés jusqu’à Kahone pour intercepter les camions maliens.

Des actes de violence qui ont des échos jusqu’au Mali. Ainsi, des chauffeurs sénégalais ont été attaqués notamment à Kidal en guise de représailles. Un chauffeur sénégalais joint au téléphone soutient avoir fui avec ses camarades pour échapper à la furie des Maliens. D’où l’appel lancé aux autorités sénégalaises par Diallo Niang. Le secrétaire général du Syndicat des gros-porteurs sénégalais demande aux deux États d’apaiser la situation au plus vite. Selon certaines informations, plusieurs camions sénégalais ont été attaqués et saccagés.

Dans un communiqué, le ministre sénégalais des Transports terrestres a appelé les populations au calme. “Je demande aux populations de rester calme et de s’assurer que l’Etat du Sénégal fera le nécessaire“, a notamment écrit Mansour Faye. Qui souligne avoir appris “avec une douleur atroce et une grande tristesse” le décès de “quatre occupants d’un taxi qu’un camion a percuté à Kaolack sans leur laisser la possibilité d’échapper à cette mort atroce“. “Des blessés sont aussi notés durant cet accident odieux et révoltant. Les auteurs de cet acte ignoble seront appréhendés et traduit de la justice“, a-t-il aussi indiqué.