NETTALI.COM – 5 ans dont 2 ans ferme, c’est la peine que risquent les prévenus Mouhamed Diop, patron de Travel Tour et son acolyte Ousmane Kébé, poursuivis, respectivement pour escroquerie portant sur 100 millions F Cfa et complicité. Ils seront fixés sur leur sort le 3 août prochain.

Des Sénégalais sont toujours obnubilés par le voyage à l’étranger et ils sont prêts à casser leur tirelire à la recherche d’une vie meilleure en Europe ou en Amérique. Et le sort des 34 victimes du patron de « Travel Tour » en est la preuve patente. Prévenu principal dans cette affaire, Mouhamed Diop, par ailleurs candidat déclaré à la mairie de Keur Massar aux prochaines élections locales avait une technique bien huilée pour ferrer ses victimes.

En effet, en cette période de Covid-19, il a réussi à leur faire gober que son agence de voyage faisait partie de l’une des rares qui pouvait leur aider à se procurer un visa et à atterrir dans les lieux de destination les plus prisés par les Sénégalais dans les continents européen et américain. Croyant en ses propos comme une parole d’Evangile, les candidats composés d’étudiants, de pêcheurs, de chauffeurs de taxi, mettaient la main à la poche en lui remettant des montants de 1 à 5 millions de francs CFA, selon la destination choisie. Ainsi, lui et son adjoint Ousmane Kébé ont réussi à encaisser, au moins 100 millions de francs CFA. Ils ont même encaissé les sous d’une femme qui souffre d’une maladie du cœur. Celle-ci devait subir une intervention chirurgicale. Et pour mieux appâter leurs victimes, ils n’hésitaient pas à soutenir qu’ils sont en collaboration avec certains membres du gouvernement. Et ils ont eu l’outrecuidance d’en citer quelques-uns pour gagner la confiance des victimes. La lassitude de patienter a fini par alerter les victimes. Ces dernières, sachant qu’elles avaient affaire à des escrocs, ont déposé chacune une plainte, pour réclamer leur argent.

L’enquête ouverte a permis de mettre la main sur Ousmane Kébé. Son employeur s’est rendu quelques jours plus tard. « Je perçois un salaire de 200 mille francs CFA. Ma mission consiste uniquement à faire des réservations de billets pour les clients. J’avoue aussi que parfois en l’absence de mon patron, je recevais l’argent que je lui remettais ensuite », a déclaré Ousmane Kébé devant le prétoire. Il a été blanchi par son patron qui, après s’être passé aux aveux, indique que plusieurs victimes ont été remboursées. Sans être en mesure de dire si son agence a un agrément, il déclare avoir investi plus de 30 millions de francs CFA pour mettre en place sa structure. Pour sa défense, il soutient qu’il est confronté à des difficultés liées aux restrictions dans ce contexte de pandémie.

Les avocats des parties civiles ont plaidé le remboursement des montants. En sus, ils demandent qu’à chacune des victimes soit allouée, 500 mille francs CFA en guise de dédommagement.

Le représentant du ministère public, estimant que les faits d’escroquerie et de complicité sont constants, a requis 5 ans d’emprisonnement dont 2 ans ferme.

Les avocats de Ousmane Kébé ont plaidé la relaxe pure et simple de leur client là où ceux de Mouhamed Diop sollicitent une application bienveillante de la loi.

L’affaire est mise en délibéré pour jugement qui sera rendu le 3 août prochain.